Jean-Paul Perreault décoré de l’Ordre de la Pléiade

Jean-Paul Perreault, président d’Impératif français

À la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars, la Section canadienne de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) décorera, au cours d’une cérémonie qui se déroulera au Parlement du Canada, le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, du grade de Chevalier de l’Ordre de la Pléiade.

« L’Ordre de la Pléiade, « ordre de la Francophonie et du dialogue des cultures », est un ordre de l’Organisation internationale de la francophonie. Créé en 1976 par son Assemblée parlementaire, il reconnaît les mérites de personnalités qui se sont particulièrement distinguées en servant les idéaux de coopération et d’amitié de la francophonie. » (Wikipedia)

Par le passé, plusieurs personnalités bien connues ont été décorées de cet Ordre dont Lise Bissonnette, Gilles Carle, Arlette Cousture, Marc Favreau, Bernard Derome, Céline Dion, Pierre Curzi et plusieurs autres.

M. Perreault recevra cette reconnaissance publique au nom de tous ceux et toutes celles qui croient et oeuvrent, ici et ailleurs, à l’avancement de la démocratie culturelle mondiale par la promotion, la valorisation et le développement de la francophonie. « Nous avons la chance, ensemble, de bâtir et d’offrir à la démocratie culturelle mondiale une vision différente du monde, la nôtre. Quelle chance! Quel plaisir! », a-t-il tenu à préciser.

2 commentaires

  1. Bravo pour cette distinction M. Perreault, bien méritée. Lorsque je suis arrivée à Hull en 1974, de Chicoutimi pour travailler à la Chambre des communes, j’étais perdue dans cette mer anglophone. Au fil du temps, j’ai découvert la fibre francophone et je me souviens très bien de la création d’Impératif français. Ça me donnait des ailes pour continuer et ne pas être gênée de parler français même si parfois je me suis fais rabrouer. J’ai passé plus de 25 ans dans l’Outaouais et aujourd’hui lorsque j’y vais, je vois la place qu’occupe la francophonie. Merci!

  2. Félicitations Monsieur Perreault ! Le défenseur inlassable de la langue française que vous êtes mérite pleinement cet honneur.

Les commentaires sont fermés pour cet article.