Encore Gatineau! Une Ville indécrottable!

Nous recevons des plaintes des résidents du Plateau

Dépliant "Fire Prevention"La Ville de Gatineau, son conseil municipal et son administration, des prédateurs culturels! Ceci aurait facilement pu être évité!  

La Ville de Gatineau vient de distribuer aux portes des résidences du Plateau des accroche-portes en couleur de sept pages unilingues anglaises dont en voici un exemple ci-joint numérisé. La Ville y a dépensé plusieurs milliers de dollars de nos taxes.

C’est connu depuis fort longtemps cette Ville multiplie les agressions linguistiques et fiscales de toutes sortes qui encouragent les anglophones d’ici ainsi que ceux et celles venant de l’Ontario ou d’ailleurs et allophones :

– à ne pas apprendre ou à ne pas parler la langue nationale, de travail et commune d’usage public, le français, et à imposer l’anglais partout,

– à pratiquer la fraude fiscale et le trafic identitaire en tolérant que les Ontariens qui « résident au Québec » ne paient pas leurs impôts au Québec, mais plutôt en Ontario!

– à ne pas apprendre le français en exigeant à l’embauche de son personnel la connaissance de l’anglais pour travailler dans son administration municipale! 

Gatineau refuse toujours d’élaborer et d’adopter une politique linguistique en faveur du français! Elle préfère ses pratiques anglicisantes et ontarionisantes!

La signature apposée au bas de cette accroche-porte est :

Service de sécurité incendie de Gatineau

P.-S. « On ne vous dérangera pas avec le français! » Cette vision en faveur du non-apprentissage du français et de l’unilinguisme anglais est très présente à Gatineau. Il y a même des conseillers municipaux qui distribuent leur bulletin trimestriel aussi en anglais!

7 commentaires

  1. À quelle hauteur est-ce qu’Impératif français est subventionné par la ville?

    • Quel lien cela a-t-il avec les pratiques en faveur du non-apprentissage du français de la Ville de Gatineau?

      • « La Ville de Gatineau, son conseil municipal et son administration, des prédateurs culturels! »

        Recevez-vous de l’argent de ces prédateurs culturels?

        • Vous ne répondez pas à ma question? Est-ce à dire que les subventions peuvent excuser les pratiques illégales de la Ville!

          • C’est plutôt vous qui n’avez jamais répondu à ma question initiale.

            Si ExxonMobil offrait des subventions pour financer des projets écologiques, croyez-vous que Greenpeace ferait des démarches afin d’en obtenir?

    • La question n’est pas là. La charte de la langue français leur oblige à fournir une version française, ce qu’ils refusent de faire. C’est de la pure provocation pour nous forcer à nous assimiler.

      Jamais aucune ville dans le reste du Canada songerait même à refuser de servir leurs citoyens en anglais, même dans des villes très francophones comme Edmunston ou Hearst. Mais ici, on tente constamment de remettre en question notre droit fondamental d’être servi dans notre langue

      • Vous n’avez visiblement pas compris. Relisez depuis le début.

Les commentaires sont fermés pour cet article.