En Outaouais, déficit dramatique en soins de santé et en éducation

« Et ce n’est pas demain la veille que les choses changeront du tout au tout, admet Philippe Couillard. » (Le Droit)

Au lieu de comparer les niveaux de services de l’Outaouais aux régions mieux desservies et équipées du Québec, comme l’Estrie, Québec, le Saguenay, la Mauricie ou Montréal, le premier ministre du Québec, Phillipe Couillard, préfère justifier le déficit outaouais en qualité de vie, en services, en ressources et en infrastructures en le justifiant : «?il y aura toujours une tension?» causée par l’attractivité de l’Ontario, que ce soit en santé ou en éducation.

« L’enjeu ne date pas d’hier. La consommation de soins de santé sur la rive ontarienne et les étudiants qui traversent chaque jour la rivière des Outaouais ont toujours fait couler de l’encre dans la région. Et ce n’est pas demain la veille que les choses changeront du tout au tout, admet Philippe Couillard. » (Extrait du Droit)

M. Couillard, oubliez l’Ontario… pour vous excuser!

La région de l’Outaouais serait heureuse d’être traitée comme celles de l’Estrie, de la Mauricie, du Saguenay…

La suite : https://www.ledroit.com/actualites/elections-2018/il-y-aura-toujours-une-tension-en-outaouais-c72d1d38de15a53a608d2a733202a325

Lire ce que Radio-Canada écrivait sur les soins de santé en Outaouais : Les urgences de Hull et de Gatineau sont les pires au Québec