Aplatissement de la langue

Sous des couches de poudre anglo-saxonne

Jean-Michel Delacomptée

Extrait du Devoir : « On entendait à la radio un chanteur marmonner des paroles incompréhensibles. Impossible de distinguer le moindre mot. « Mais pourquoi a-t-on si peur de se faire comprendre ? demande Jean-Michel Delacomptée. Comme si l’on avait honte de chanter en français. » (…)

« Quand j’entends des gens qui murmurent, qui n’osent pas parler leur langue, qui la maquillent sous des couches de poudre anglo-saxonne, je dis que c’est de la soumission ! Je ne supporte pas la honte que nous semblons avoir de notre langue, qui se manifeste par l’anglomanie dans la langue standard. L’anglais dans le commerce ne me gêne pas du tout. Mais je ne supporte plus les fake news et autres start-up. J’ai honte de la honte de mes compatriotes. Pourquoi cette honte de soi ? »

La suite : http://www.ledevoir.com/societe/523106/journee-internationale-de-la-francophonie-pour-un-francais-fier-de-lui-meme