Allo? L’Office québécois de la langue française? Est-ce qu’il y a quelqu’un?

Non, il n'y a personne. On ne répond plus à ce numéro.

Nous venons de recevoir les commentaires suivants d’un de nos lecteurs que nous reprenons à notre compte en les commentant et en les diffusant.

Montréal, ville anglaise selon la Ville et Valérie Plante contribue de plus en plus à cette situation

On a souvent reproché à la mairesse de Montréal de donner trop de place à l’anglais lors de ses sorties publiques. Voilà maintenant qu’elle se cherche un attaché de presse qui doit avoir  « d’excellentes qualités rédactionnelles en français et en anglais ». C’est une façon de dire que le bilinguisme est un critère d’embauche. Est-ce qu’on peut encore affirmer que Montréal est une ville française? Non… la métropole est irrémédiablement une ville de plus en plus bilingue. Et Valérie Plante contribue de plus en plus à cette situation.

Voici l’offre d’embauche de la Ville de Montréal, trouvée sur le Web dans laquelle il est écrit : « Excellentes qualités rédactionnelles en français et en anglais ».

Note d’Impératif français : Tout le monde au Québec doit parler français, sinon l’apprendre. Aucune excuse acceptable puisque des cours de français, il s’en donne. Selon Statistique Canada 95 % des Québécois révèlent pouvoir parler français. Les pratiques de discrétion et d’exclusion au travail et à l’embauche n’ont donc pas leur place à Montréal, car tout ce qui est en français s’adresse à tout le monde sans exception.  Par ses pratiques d’embauche, la Ville de Montréal encourage l’unilinguisme anglais, le non-apprentissage du français. Pas étonnant que Montréal s’anglicise au point d’être la deuxième ville française de langue anglaise dans le monde!

Autres sujets :

Le « only in english » de la FIFA

On a appris récemment que la FIFA imposait l’anglais pour les matchs de la coupe du monde de soccer de 2026 qui se tiendront à Montréal. Juste de l’anglais, c’est une obligation. On vient de constater la chose lors de la coupe du monde qui vient de se terminer à Moscou. Même pas d’annonces dans la langue nationale, le russe. C’est scandaleux. Comment se fait-il que les grandes associations sportives réussissent à imposer leur loi aux États? Vous voulez la coupe du monde? Alors d’accord, mais vous devrez renier votre langue et votre culture.  Le peuple ne parle pas anglais? Il fera avec. Soumettez-vous, sinon on ira ailleurs. Même Poutine s’est plié aux exigences « only in english » de la FIFA.

Note d’Impératif français : La vision infériorisante et négationiste de « l’anglais langue universelle » et « du tout à l’anglais » imposée par les organismes internationaux et appuyée et multipliée allègrement par les gouvernements nationaux contribue à faire des autres langues internationales et nationales des « langues secondes »! Le Québec,  le Canada et la Francophonie doivent assumer un leadership contre cette vision de langue unique.

Montréal et son Centre Bell : 100 % in english!

Mais ce n’est pas de cela dont je voulais parler. Je viens de syntoniser sur le câble la chaîne 794, une chaîne américaine qui présente des combats de l’UFC. Toute une chance pour moi, on retransmet une soirée de combats présentée au Centre Bell à Montréal. Et devinez quoi… Tout se fait en anglais. La présentation des combats, l’affichage et le reste : 100 % in english!  À Montréal, au Centre Bell, pas un mot de français! On se fait maintenant acheter par l’UFC. Il débarque au Québec et tout d’un coup, la loi 101 n’existe plus, Montréal est une ville américaine. Qui autorise cela?

Note d’Impératif français : Au Centre Bell, ça cloche depuis longtemps! LNH, le Club Canadien, Molson et le Centre Bell tous écrasés imposent aux arbitres de rendre leur décision « only in English » et ceci à Montréal, au Québec. Vite, cachons au Monde que le Québec est français… même un petit peu!

OQLF? Est-ce qu’il y a quelqu’un?

Allo? L’Office québécois de la langue française? Est-ce qu’il y a quelqu’un? Non, il n’y a personne. On ne répond plus à ce numéro. Pour entendre le message en anglais press nine! N’importe quoi…

Note d’Impératif français : L’OQLF d’hier est mort! Il est pressant qu’au Québec, on crée un OQLF 2.0 et adopte une politique linguistique+++ et une loi 101+++

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

Tél. : 819-684-8460 ou 613 282-7119
president@imperatif-francais.org

2 commentaires

  1. La minorisation de la francophonie approche, les moyens se mettent en place, graduellement d’ici les 30 prochaines années la langue anglaise sera celle de l’usage dans le quotidien et les francophones seront minoritaires à Montréal et dans ses banlieues. Nos gouvernements complaisants nous y conduisent. Le retour en arrière se prépare rapidement.

  2. C’est la meilleure façon de mettre un peuple à genoux, petit geste après petit geste. Ça ne paraît pas, ça ne fait pas mal et personne réagit. Et un beau jour, on n’est plus chez-nous.
    .

Les commentaires sont fermés pour cet article.