L’Outaouais aux urnes

La démocratie, c’est votre pouvoir de créer l’avenir!

Bien que ciblant Gatineau, plusieurs éléments de réflexion ci-dessous sont transposables à toutes les municipalités en élection au Québec. Merci de faire suivre svp!

À l’occasion de la campagne électorale municipale, nous invitons les électeurs et les électrices à voter pour les candidats et les candidates à la mairie et aux postes de conseillers qui :

  • s’assureront que le français est au Québec la langue commune d’usage public, la langue que tout le monde doit connaître et parler, sinon apprendre;
  • s’engageront à adopter une politique linguistique en faveur de la langue nationale et commune d’usage public du Québec, le français;
  • auront compris que tout ce qui est en français, en plus d’être parfaitement légal, s’adresse à tout le monde sans exception, et que le français est la langue d’inclusion, la langue commune de la diversité, une langue à partager;
  • cesseront de pratiquer le bilinguisme institutionnel et d’encourager de ce fait l’exclusion, le non-apprentissage du français et l’anglicisation;
  • s’engageront à offrir comme activités récréatives, mais combien nécessaires, des cours de français aux allophones et anglophones et des ateliers ayant pour thème « Vivre en harmonie » et « Mieux vivre ensemble » qui reposeront sur les grandes valeurs québécoises de rapprochement, dont la connaissance du français;
  • se seront engagés à agir contre le vol, la corruption et la fraude pratiqués par de nombreux Ontariens qui, bien que résidant au Québec, se soustraient à leur obligation de payer leurs impôts dans leur province de résidence pour les payer en Ontario, obligeant ainsi leurs concitoyens à payer plus et trop de taxes et d’impôts;
  • s’engageront à organiser une vaste campagne promotionnelle, diffusée en Outaouais et en Ontario, de mise en valeur de l’appartenance au Québec, de l’Outaouais  afin de contrer les campagnes menées en Ontario par des promoteurs immobiliers qui invitent les Ontariens à s’établir en Outaouais, sans jamais se soucier de promouvoir l’identité québécoise et le caractère français de nos villes et villages;
  • s’opposeront à la destruction de notre écologie urbaine et culturelle en interdisant la construction de gratte-ciel dans nos villages urbains et patrimoniaux;
  • nous respectent et feront disparaître de notre paysage toponymique les noms de criminels de guerre ou génocidaires;
  • s’engageront à encourager la création, la production et la diffusion culturelles et événementielles reposant sur la culture québécoise.

 

L’important, c’est de voter le 5 novembre prochain ou plus tôt par anticipation!