Les tentatives d’anglicisation de la quatrième ville française en Amérique se multiplient!

Pendant que les statistiques officielles confirment le recul du français au Québec, la Ville de Gatineau, quant à elle multiplie les tentatives pour angliciser son fonctionnement. En effet, la quatrième ville française en Amérique, pousse plus loin ses démarches en faveur du non-apprentissage du français en imposant par tous les moyens sa vision anglicisante.

Après avoir tenté, mais sans succès grâce à la mobilisation citoyenne de payer plus cher ses employé-e-s qui travaillent en anglais en leur versant « une prime à l’anglais », sa dernière démarche fut de faire appel d’une décision de la Cour d’appel qui refusait de reconnaître aux établissements publics, ici à la Ville de Gatineau, le droit d’angliciser ses conditions d’embauche pour accommoder des non-francophones qui refusent d’apprendre ou de parler la langue québécoise, le français.

La Ville a préféré faire appel plutôt que d’adopter les moyens nécessaires pour s’assurer, comme il se doit, que la diversité gatinoise parle français. Elle encourage les anglophones et allophones à ne pas apprendre le français, pourtant langue commune d’usage public au Québec.

En agissant ainsi, à  sa façon la Ville encourage l’unilinguisme anglais et les grandes campagnes agressives de séduction des développeurs immobiliers invitant les Ontariens à venir vivre en anglais au Québec! Gatineau s’anglicise ainsi et s’ontarionise rapidement.  C’est de plus en plus facile de le « voir » et de « l’entendre »! Au-delà de l’unilinguisme qui s’entend partout, le trafic identitaire est florissant. Il est facile d’observer les Ontariens résidant au Québec conserver leur identité ontarienne afin de payer leurs impôts en Ontario. Leurs plaques d’immatriculation nous le disent : « Yours to discover »!

En agissant ainsi, la Ville de Gatineau invite une généralisation partout de l’exigence de la connaissance de l’anglais à l’embauche et ainsi l’anglicisation de la langue de travail au Québec.

Adresses utiles :

Maires, conseillers et conseillères : https://www.ville.gatineau.qc.ca/portail/default.aspx?p=la_ville/conseil_municipal&mc=hp

Étiquettes:

2 commentaires

  1. À quand Revenu Québec vont venir faire leur tour à Gatineau? Il y a des centaines de plaques Ontariennes à des résidences Gatinoises, et ce n’est pas des plaques d’entreprises! Les gens présentent une facture d’hydro, de Bell à l’école et hop, leurs enfants ont accès à l’école publique Québécoise sans y verser 1 sous! Ils gardent une adresse à Ottawa, chez un parent, et voilà ils ne payent pas leurs impôts mais profitent entièrement de notre système. C’est incroyable!

    D’avoir trois agents pour patrouiller le grand Gatineau serait extrêmement payant! Le nombre de fraudeurs juste en haut de la côte Labrosse est franchement incroyable! J’y vois deux voitures plaqués Ontario au coin de A. Guibault depuis 4 ans. Ils se foutent de notre gueule!

  2. Impératif français reçoit-elle des subventions de la Ville de Gatineau? À quelle hauteur?

Les commentaires sont fermés pour cet article.