Le Québec soumis à l’Apartheid!

Sébastien Proulx

Impératif français désire porter à l’attention du Québec entier le scandale des taxes scolaires excessives imposées aux francophones de l’Outaouais. Sur réception des comptes de taxes expédiés ces jours-ci, les contribuables inscrits aux quatre commissions scolaires de langue française constateront qu’ils doivent payer jusqu’à 500$ de plus par année que les contribuables inscrits à la commission scolaire anglaise (Western Québec).

Le gouvernement Couillard s’était engagé à trouver dès ce printemps une solution pour mettre fin à l’iniquité de la taxe scolaire en Outaouais, mais rien n’a été annoncé pour réparer cette injustice flagrante. Les augmentations de taxes dans les commissions scolaires de langue française auront, selon le comité de parents de la CS des Draveurs, «des impacts réels» sur le quotidien des élèves et les budgets des milliers de familles touchées.

Résultat d’une migration massive et croissante de contribuables francophones vers la commission scolaire anglaise pour bénéficier d’un taux inférieur, l’écart s’accentue d’année en année entre la facture de taxes des commissions scolaires françaises et de la commission scolaire anglaise, jusqu’à devenir insupportable. Que les cinq députés libéraux de l’Outaouais et que le ministre de l’Éducation aient pu laisser pourrir la situation à ce point nous apparaît inconcevable.

L’injustice de l’un est l’injustice de tous. Le secteur scolaire francophone de l’Outaouais est menacé. Tout le Québec doit s’en inquiéter.

Et il n’y a pas que dans le secteur de la taxation scolaire que l’on retrouve des pratiques discriminatoires. Le financement de l’enseignement postsecondaire en est un autre exemple fort bien documenté!

1 commentaire

  1. Quant à ceux qui optent de payer leurs taxes scolaires pour économiser, sachez que c’est dans ma poche qu’ils viennent prendre l’argent pour financer leur économie puisque que c’est moi, et vous qui continuez de payer vos taxes à la CS des Draveurs, qui devront combler le manque à gagner de cette dernière.. Sans compter que comme francophones, ils se trouvent à se renier et à nous tirer dans le pied collectivement.
    Que le gouvernement Couillard n’ait pas réagi, cela vous surprend vraiment ?

Participez à la discussion en laissant un commentaire...