Le maire d’Ottawa démasqué

M. Watson, ça pue chez vous!

Jim Watson

Gatineau, le 30 novembre 2018 – Sans vouloir prendre parti pour ou contre la Loi 62 sur le renforcement de la sécurité et de la communication dans l’espace public québécois, nous tenons néanmoins à exprimer notre exaspération à l’endroit du maire de la capitale du Canada, Jim Watson, qui, au lieu de mettre fin aux pratiques systémiques de discrimination à l’endroit du français et de la francophonie, qui existent depuis plusieurs décennies au sein de sa ville, préfère se mêler des affaires québécoises plutôt que de s’occuper des siennes!

Les nombreuses pratiques de discrimination et d’exclusion systémiques au sein de la capitale canadienne, la Ville d’Ottawa, sont tellement répandues et encouragées que les services publics sont plus que souvent incapables de parler français, langue officielle du Canada. Et même dans le domaine de la sécurité publique, la très forte majorité des chauffeurs de OC Transpo, y compris ceux qui desservent les résidents de Gatineau, des policiers et des pompiers de la capitale fédérale sont incapables de parler français! Et c’est peu dire quand on considère que vous vous acharnez à ne pas reconnaître un statut officiel d’usage et d’égalité au français et à la francophonie au sein de la capitale canadienne!

Alors M. Watson, vous qui dénoncez sans gêne la « discrimination », la « répression », la « violation », pourriez commencer par nettoyer votre écurie parce que chez vous ça pue depuis fort longtemps! S’il vous plaît, mêlez-vous de vos affaires, mais surtout mêlez-vous en!

Pour en savoir plus : Jim Watson dénonce la loi 62

5 commentaires

  1. Les « Québécois » de l’Outaouais se plaisent d’entendre sur les ondes de notre télévision régionale: « la région Ottawa-Gatineau  » Le Droit est aussi d’Ottawa-Gatineau. C’est au détriment des autres communautés de la région de la Capitale nationale (canadienne
    ) que ces médias du Québec s’affichent ainsi.

  2. Le maire Watson est parfaitement bilingue. Il est parmi les meilleurs sinon le meilleur maire qu’ait jamais connu la ville d’Ottawa. Je les ai tous et toutes connus depuis la Charlotte Whitton (1961-64) du temps de John Diefenbaker (une catastrophe) en passant par le prédécesseur de Watson, le millionnaire businessman Larry O’Brien (un Anglo nul).

    Vous dites : « Alors M. Watson, vous … pourriez commencer par nettoyer votre écurie parce que chez vous ça pue depuis fort longtemps! » Le chez vous dont vous parlez est une ville où réside près d’un million d’Ottaviens dont 450,000 sont bilingues français/anglais et 300,000 sont de langue maternelle française.

    Voilà ceux et celles que vous dénigrez dans cette chronique.

    • 450,000 bilingues Ottaviens? si tu inclus la ville de Gatineau dans ce chiffre, peut-être.

  3. On sais tous que Watson est un ……. de premiere classe ….

  4. J’habite en Outaouais et je vais régulièrement dans  »l’autre pays » et mon indépendantisme se renforce chaque fois…

Les commentaires sont fermés pour cet article.