La vision québécoise de Justin Trudeau

« ...du bilinguisme à la diversité culturelle…»!

Le premier ministre Justin Trudeau vient d’annoncer que le Sommet du G7 en 2018 aura lieu au Manoir Richelieu, à La Malbaie (Québec) : « Le Canada est fier d’accueillir le Sommet du G7 de 2018 dans Charlevoix. Cette région dynamique est à l’image de notre pays – du bilinguisme, à la diversité culturelle, en passant par des paysages éblouissants chaque saison. Je suis impatient d’accueillir mes homologues l’an prochain dans la magnifique région de Charlevoix. Je suis convaincu qu’ils en tomberont amoureux, tout comme les Canadiens l’ont fait depuis des générations. » – Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le mouvement Impératif français dénonce la vision et les intentions anglicisantes du premier ministre du Canada et lui rappelle que le Québec n’est bas « bilingue », mais français (et au cas où il ne le saurait pas, encore plus sa superbe région de Charlevoix) comme l’ont clairement stipulé l’Assemblée nationale en adoptant, il y a quarante ans, la Charte de la langue française et après, la Politique linguistique du Québec. « La nation québécoise n’a surtout pas besoin d’un gouvernement canadien qui ambitionne de contrecarrer son projet de développer et de bâtir en Amérique du Nord et dans le Monde un État différent par sa langue, le français, langue internationale qui au Québec est la langue commune de la diversité culturelle, du rapprochement et de la cohésion sociale », de déclarer le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, avant d’ajouter : « nous serions plutôt en droit d’obtenir de bonne foi du gouvernement canadien qu’il participe à notre vision d’avenir compte tenu de notre géographie. »

« Il sera aussi intéressant de voir quelle place le Canada, pays membre de la Francophonie, et le G7 accorderont au français, langue internationale et universelle, au Sommet de 2018! »

Il faut se souvenir pour mieux comprendre! On ne pourra jamais oublier que c’est ce même premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui s’est excusé publiquement auprès d’un groupuscule en faveur de l’anglicisation du Québec (QCGN) d’avoir parlé français au Québec!

1 commentaire

  1. Haut les coeurs!

Les commentaires sont fermés pour cet article.