Compassion et condoléances

Le président d’Impératif français, M. Jean-Paul Perreault, désire exprimer publiquement ses condoléances à l’endroit des victimes, des familles et des proches des personnes disparues ou blessées lors de la fusillade survenue dans une mosquée de Québec le 29 janvier dernier.

Ensemble on va plus loin!

Dimanche 29 janvier dernier, un forcené a fait irruption dans une mosquée de la ville de Québec, y tuant six personnes et en blessant une quinzaine d’autres, dont certaines grièvement. L’extrémiste laissait également derrière lui bon nombre de personnes endeuillées, dont au moins 17 orphelins, de nombreux parents et amis, frappés de plein fouet par la mort et par la haine. Des communautés, immigrées ou non, envahies de douleur et de stupeur devant cet innommable.

Impératif français offre ses condoléances à toutes les personnes frappées par la tragédie, soulignant que celle-ci ne s’arrête pas aux seules personnes impliquées directement, mais rejoignait l’ensemble des personnes de bonne volonté de la société québécoise. M. Perreault :

« Impératif français fait partie de ceux et celles qui rejettent et qui condamnent ces actes de barbarie. Les Québécois et Québécoises de toutes origines refusent de se construire un avenir sur la violence. Pour nous, l’avenir se bâtit autour des grandes valeurs communes que sont l’égalité, la justice et la fraternité. Notre projet collectif se fera donc avec les milliers d’immigrants et d’immigrantes que nous avons invités à se joindre à nous dans notre aventure singulière et emballante en Amérique du Nord. »

Le président d’Impératif français poursuit :

« Nous appelons tous et chacun à défendre notre identité singulière, basée sur une langue commune et une démocratie à chérir et à défendre. Le Québec a tant à offrir. C’est de lui-même qu’il a choisi d’être terre d’asile pour des milliers d’immigrants et d’immigrantes. Au nom de nos idéaux, rejetons les actes inhumains et gardons l’espoir d’une société meilleure. Que chacun fasse avancer notre Québec en tout temps avec la participation de tous et de toutes. Ensemble on va plus loin! »