Vous êtes au cœur de la réussite!

En parlant français à toutes et à tous, partout et en tout temps, dans tous vos milieux de vie, vous contribuez à la promotion de notre langue nationale...

le-francais-cest-gagnantIl est bien connu qu’au Québec tout ce qui est en français s’adresse à tout le monde sans exception puisque tout le monde doit parler français, sinon l’apprendre. C’est la langue nationale et officielle qui est et doit devenir davantage la langue commune d’usage public et de la diversité.

Avec votre appui soutenu et continu sur le terrain, le mouvement Impératif français entend poursuivre et même accroître son travail de persuasion en relançant dans les médias sociaux et sur les ondes télévisuelles et radiophoniques la campagne d’intérêt public « Moi, je parle français ». Vous êtes au cœur de cette campagne! Avec cette campagne et votre appui, nous poursuivons les objectifs suivants :

  • contribuer à faire du français la langue d’usage public et la langue usuelle de travail,
  • faire du français la langue commune de la diversité culturelle québécoise en encourageant les immigrants et les anglophones à apprendre et à parler le français, et en encourageant les Québécois et les Québécoises à parler en français aux nouveaux arrivants et aux anglophones,
  • hâter la démarche d’intégration économique et culturelle des nouveaux arrivants à la société québécoise par le partage de la langue commune et de la langue de travail québécoise, le français.

 

Nous vous invitons à diffuser dans tous vos réseaux et plateformes ce message et les publicités qui y sont associées puisqu’une publicité d’intérêt public accroît ses chances d’obtenir la perception, l’attitude ou les comportements favorables souhaités par son contenu persuasif et par la répétition du message.  Merci de le faire!

La méconnaissance de la langue nationale et officielle du Québec et l’utilisation d’une autre langue que le français comme langue commune dévalorisent et affaiblissent la langue française, l’identité québécoise, nos médias, notre culture, notre jeunesse… À ce sujet, il ne peut y avoir d’excuses pour ne pas parler ou encore moins de ne pas apprendre le français, car des cours de français, il s’en donne!

Grâce à vous qui, dans tous vos milieux de vie, parlez français à toutes et à tous, partout et en tout temps, nous réussirons l’adoption et le renforcement de comportements favorables au français.

 

5 commentaires

  1. Voici ou je diffère complètement de vous. Vous mentionnez ceci un peu plus haut:
    « La méconnaissance de la langue nationale et officielle du Québec et l’utilisation d’une autre langue que le français comme langue commune dévalorisent et affaiblissent la langue française, l’identité québécoise, nos médias, notre culture, notre jeunesse… »

    D’abord, nous sommes encore au Canada alors l’utilisation du mot « Nationale » n’est pas approprié quand vous mentionnez la langue du Québec. La langue officielle que nous nous sommes donnée est le Français. Ce n’était pas nécessaire d’en faire une loi puisque la langue de la majorité et du parlement de Québec avait toujours été le Français depuis bien avant la formation du Canada mais pas de problème à rendre le Français officiel. D’ailleurs, le Nouveau Brunswick s’est déja déclaré officiellement bilingue et si je ne m’abuses, c’est la seule province à être officiellement bilingue. De là à insinuer que l’utilisation d’une autre langue que le français comme langue commune dévalorise et affaiblit la langue française. l’identité Québecoise, nos médias, notre culture, et notre jeunesse, est complètement faux.

    En fait, c’est une insulte. Dans notre grande famille, Il y a des gens qui viennent de Hong Kong, Phillipines, Grande Bretagne, France et Singapore. Lorsque nous nous rencontrons, il est presque impossible pour tout ce monde, incluant nous, de communiquer dans nos langues maternelles. Nous utilisons donc l’Anglais comme langue commune car c’est la langue la plus facile à apprendre et à utiliser pour tout le monde. Personne ne perd son identité ni sa culture, au contraire. Nous en apprenons davatange sur les autres cultures ce qui nous fait apprécier la nôtre encore plus.

    Nous les Québecois, nous avons un avantage incroyable de pouvoir apprendre une langue très difficile (Le Français) dès la naissance et en plus nous avons l’opportunité d’apprendre l’Anglais également dès la naissance ce qui nous place loin en avant de nos autres collègues Canadiens qui ont peu d’opportunités d’apprendre le Français, encore moins de l’utiliser. Nous devrions tous saisir cet avantage et de pratiquer l’Anglais quand on en a la chance afin de ne pas le perdre plutôt que de cracher dessus comme le font les organismes comme Impératif Français.

  2. Esprit de cloché. Mon père est unilingue en anglais, ma mère bilingue en français et en anglais, ma femme trilingue en mandarin, en cantonais et en japonais avec un peu d’anglais, et je suis quadrilingue en français, en anglais, en mandarin et en espéranto. Nos familles sont répendus au Québec, en Ontario, à Hong Kong et en Chine continentale.

    Juste comme l’anglais (que se soit le bon anglais ou une forme de movais anglais) sert les pilotes et les contrôleurs de traffic aérien, il sert à ma famille aussi.

    Et pourquoi? Car les autres États copient tous l’exemple du Québec. C’est quoi la langue seconde obligatoire dans les écoles public du Québec? L’anglais. C »est quoi la langue seconde obligatoire dans les écoles publiques de la Chine? L’anglais. C’est quoi la langue seconde obligatoire dans les écoles publiques de Hong Kong? L »anglais. Et dans les écoles de langues française de l’Ontario? l’anglais.

    Je serais bien en faveur que ces juridictions permettent que l’espéranto puisse remplir les critères de langue seconde pour obtenir le diplôme du secondaire.

    Mais aussi longtemps que l’anglais demeure la langue seconde obligatoire dans les écoles du Québec, l’anglais continuera à dominer dans les familles exogames même là où l’anglais est la langue maternelle d’aucun locuteur.

    Juste comme les pilotes et les contrôleurs de traffic aérien ont besoins d’une langue commune entre eux, les familles exogames et internationales ont besoins de même et le ministère de l’éducation du Québec à déjà décider par sa politique d’enseignement de langue seconde que cette langue sera l’anglais.

    Si on a un problême avec cette réalité actuelle, c’est la politique d’ensegnement de langue seconde du Québec et non pas son produit final qu’on doit cibler. En Hongrie par example, les élèves doivent apprendre une langue seconde, mais ils peuvent choisir parmi plus de 20 langues, la langue des signes hongroise, le latin et même l’espéranto y compri.

    C’est insultant de blâmer les québécois d’avoir accepter l »anglaus comme langue intrafamiliale quand nous sommes tous des produit du même système d’éducation. Impératif Français s’oppose-t-il aux marriages exogames et internationales? Impératif Français nie-t-il le besoins d’avoir une langue commune au seins d’une famille internationale multilingue? Impératif Français blâme-t-il les diplômés du système d’éducation québécois pour l’éducation que le système leur aura donné?

    Dans les familles linguistiquement et nationalement exogames, on joue les cartes que l’éducation publique nous donné, et une de ces carte dans plusieurs jurisdictions cette carte est l’anglais langue seconde. Les chinois l’apprennent pas le français à l’école plus que les français aporennent le chinois, n’est-ce pas.

  3. Votre pub et votre message est digne des années Hitlérienne. Il y a plein d’emplois au Québec ou la langue de travail est l’Anglais. À titre d’exemple, le travail de service à la clientère par téléphopne (pour la clientèle anglophone) et ici, je parles de la clientèle Anglophone Canadienne et non pas seulement Québecoise. Les plombiers, les contracteurs, etc qui font du travail au domicile des clients. On doit tout faire pour accomoder nos clients et si ça veut dire se débrouiller en Anglais, tant mieux. Vous, comme organisme, ne faites plus partie de la solution au Québec. Une langue officielle doit demeurer la langue de tous les services gouvernementaux mais ça s’arrête là. La langue commune ou usuelle peut être n’importe quoi en plus du Français. Croire autre chose sont des propos racistes et vous devriez avoir honte.

  4. En direct des années 90!

  5. La pub est pas très inspirante. Désolée mais ça n’aide pas C’est pas attractif.

Les commentaires sont fermés pour cet article.