Unilinguisme anglais et le cerveau

Cerveau 2016Quelle conclusion faut-il tirer du fort taux d’unilinguisme anglais au Canada et ailleurs dans le monde?

Et se pourrait-il que l’unilinguisme anglais ou le refus généralisé au sein de l’anglosphère d’apprendre d’autres langues ait comme conséquence d’angliciser la diversité planétaire?

Le cerveau bilingue: Les bienfaits du cerveau bilingue se confirment

Le bilinguisme est pratiqué par 60 % de la population mondiale. Au Canada, c’est 35 %.
On ne se rend pas compte dans la petite bulle nord-américaine que les unilingues font partie de la minorité sur la planète, que seulement 7 % de la population mondiale a l’anglais comme langue maternelle.

Le cerveau bilingue

De plus en plus de chercheurs partout dans le monde s’intéressent au bilinguisme.
Psychologues, linguistes et spécialistes de l’imagerie cérébrale découvrent les avantages de parler deux langues et scrutent les transformations que cet exercice opère sur ce que l’on appelle le cerveau bilingue.
Les découvertes qui en découlent sont pour le moins fascinantes.

http://ici.radio-canada.ca/tele/decouverte/2015-2016/segments/reportage/5810/cerveau-bilingue