Trudeau met K.O. le français!

Un chef d’œuvre de manipulation politicienne à laquelle la population refusera de se prêter

Nous rappelons à M. Trudeau que c’est Ottawa la capitale de la fédération canadienne et qu’il appartient au gouvernement  fédéral de prendre les moyens nécessaires pour que la ville qui héberge la capitale d’un pays qui se déclare francophone cesse de discriminer contre la francophonie et le français, langue officielle du Canada.

Il faut être sans gêne pour, d’un côté, faire la morale aux pays membres de la Francophonie internationale sur le respect des droits et, de l’autre, refuser par raccourcis politiciens de respecter les droits de la francophonie au sein de la capitale du Canada!

En voulant faire porter ailleurs, ici par la ville québécoise de Gatineau, le blâme de  la discrimination et de l’exclusion de la francophonie en vigueur au sein de la capitale, M. Trudeau vient de nous montrer le côté le plus hideux de ce qu’il est capable de faire pour soutenir les pratiques ostracisantes de discrimination, l’inégalité linguistique et le suprémacisme anglophone au Canada!

La répression des francophones, une déformation génétique ou une manipulation politicienne transmise d’une génération à l’autre!

Pour en savoir plus : Ottawa bilingue : Trudeau se demande si Gatineau en ferait autant

3 commentaires

  1. Et dire que ns avons à Ottawa des députés libéral qui ne se lèvent même pas pour défendre le Québec et pourtant ces députés sont Québécois éluent par des Québécois pour représenter les Québécois . Honte à eux ils ne servent absolument à rien et on les paient pour rien . À genoux devant Trudeau , cette bande de poules mouillées.

  2. Le piège! On sait que les « Tassé » et compagnie se mettront à l’oeuvre. Si nécessaire, Maxime, recours à l’office québécois de la langue française.

  3. On demande à Ottawa d’être bilingue, Trudeau nous dit qu’il voudrait l’étendre à la RCN sachant que Gatineau préférerait brûler que de devenir bilingue, allons-y d’une contre proposition alors, demandons que le Canada soit bilingue!

Les commentaires sont fermés pour cet article.