Top 10 des mots d’internet que vous allez oser dire en français

vignette_parlez_francais

Chaque année, des milliers de notions et de réalités nouvelles apparaissent, liées en particulier aux nouvelles technologies et le plus souvent en anglo-américain. Il faut pouvoir les comprendre et les nommer. Pour demeurer vivante, une langue doit être en mesure d’exprimer le monde moderne dans lequel elle évolue !

Depuis le décret du 3 juillet 1996, France terme, dispositif coordonné et animé par la délégation générale à la langue française et aux langues de France, a pour mission première de désigner en français les concepts et réalités qui apparaissent sous des appellations étrangères. (…)

Mail, hashtag, cloud… les expressions anglaises se sont multipliées dans notre communication, notamment avec le développement des réseaux sociaux. Nous nous sommes demandé ce que serait un quotidien en ligne 100% francophone. Top 10 des mots d’internet, recommandés au Journal officiel, qu’on va se mettre à utiliser.

Pour en savoir plus : http://www.gouvernement.fr/top-10-des-mots-d-internet-que-vous-allez-oser-dire-en-francais

2 commentaires

  1. Bonjour.
    C’est assez ridicule : la majorité des suggestions en français sont nettement plus longues que les mots anglais de départ.
    De plus, un fouineur est quelqu’un qui cherche, pas nécessairement dans un but malveillant, tandis qu’un hacker a toujours un but malveillant.
    Et on peut sourire lorsque l’on évoque un meilleur accent ! En général, lorsqu’on entend chez nous un journaliste canadien francophone à la radio, il a un meilleur accent pour prononcer les noms propres anglophones que pour son texte en français.

  2. Bof… Pour le pop-up, celui qui me demande lors d’une clôture si je n’aurais pas oublié d’enregistrer mes changements n’a rien d’intrusif mais mérite de chauds remerciements, et pourtant c’est techniquement bien un pop-up. Pour le hashtag, regardez le dessin : ce n’est pas un dièse (barres verticales et obliques) mais un croisillon (barres horizontales et obliques). Pour le spam, parler d’arrosage efface la distinction entre arrosage malvenu (spam) et arrosage bienvenu (par exemple celui accepté au préalable par le destinataire…). Et ainsi de suite… Si on espère remplacer de l’anglais par du français, mieux vaut bien réfléchir avant de proposer des substitutions inadéquates qui risquent par là même de rester inemployées.

Les commentaires sont fermés pour cet article.