Sommes-nous aux États-Unis?

Québec mijote de nouvelles mesures d’anglicisation

Le gouvernement du Québec s’apprêterait, selon les médias, à annoncer bientôt de nouvelles mesures qui accéléreront l’anglicisation du Québec. Les entreprises n’auront pas à franciser leur nom ni à y ajouter un générique ou un descriptif en français.  Les noms anglais de marque de commerce du genre Canadian Tire, Wal-Mart, Costco Warehouse, Best Buy… deviendront ainsi encouragés et plus fréquents.

Les quelques photos suivantes captées en quelques minutes seulement à Gatineau aux Promenades de l’Outaouais témoignent déjà de l’étendue du problème. « Notre » gouvernement nous en promet plus!

 

3 commentaires

  1. ç pourrait donner des mauvaises idées a certains qui en ont raz le casque des gens qui se foutent de la détresse de certains Québécois qui voient leur langue foutre le camp .avec la complicité du gouvernement .

  2. Voila qui confirme une cause perdue il me semble. Une cause que n’ont pas épousée nos bons Québécois, indifférents même à l’expression anglaise dans la création lyrique de Québécois pure laine. Je n’arrive pas à comprendre comment on puisse s’abreuver à telle source. Qu’un Québécois francophone s’adresse à moi en anglais me dépassera toujours. Et les Québécois me semblent indifférents. On ne s’étonnera pas qu’on réélise pour gouverner un parti politique corrompu et à l’oeuvre dénoncée. Il doit certainement y avoir quelque chose qui ne fonctionne pas dans notre approche pour la cause du français entre autres.

  3. L’indifférence devient de l’insignifiance!

Les commentaires sont fermés pour cet article.