Philippe Couillard et le syndrome de Pinocchio

couillard-pinocchio« Le mensonge politique est omniprésent. Il se glisse dans les campagnes électorales, les discours partisans, les conférences de presse ou les communiqués… » (Bryan Miles, FPJQ)

En avril 2014, parlant de l’ouverture d’une faculté de médecine en Outaouais, Philippe Couillard, le chef du PLQ  « a rappelé que les étudiants ont le droit au Québec d’avoir une formation en français. »

En septembre 2016, le chef du PLQ,  le même Philippe Couillard, annonçait l’ouverture en Outaouais, région à 90 % francophone, d’une faculté satellite de médecine relevant de l’université anglophone McGill où toute la formation sera dispensée en anglais par vidéoconférence durant les 18 premiers mois !

Oui, il s’agit bel et bien du même Philippe Couillard!

« La population francophone de Gatineau (79 %) a droit au même respect que celle des autres régions. Son bilinguisme et son impatience à obtenir cette faculté ne justifient pas de passer outre ce droit dont parlait M. Couillard, en 2014, de recevoir un enseignement « complètement en français », si tel était le souhait des étudiants de l’Outaouais. »  (Médecine en Outaouais; le français s’impose, Le Devoir)

À lire sur le même sujet : McGill anglais en Outaouais, jamais! Campagne électronique contre « McGill anglais en Outaouais

Adresses utiles :

Philippe Couillard
Premier ministre et « Responsable des dossiers jeunesse »!
pcouillard-robe@assnat.qc.ca

Gaétan Barrette
Ministre de la Santé et des Services sociaux
ministre@msss.gouv.qc.ca

Hélène David
Ministre responsable de l’Enseignement supérieur
ministre.enseignement.superieur@education.gouv.qc.ca

Luc Fortin
Ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française
ministre@mcc.gouv.qc.ca

Sylvain Gaudreault
Chef de l’opposition officielle
Sylvain.Gaudreault.JONQ@assnat.qc.ca

François Legault
Chef du deuxième groupe d’opposition
flegault-asso@assnat.qc.ca

François David
Chef de Québec solidaire
fdavid-goui@assnat.qc.ca

Député(e)s de l’Outaouais :

Maryse Gaudreault, députée de Hull
mgaudreault-hull@assnat.qc.ca

André Fortin, député de Pontiac
Andre.Fortin.PONT@assnat.qc.ca

Marc Carrière, député de Chapleau
mcarriere-chap@assnat.qc.ca

Et vous trouverez l’adresse de votre député(e) à :

http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/index.html#listeDeputes

7 commentaires

  1. La région de l’Outaouais n’est pas et n’a jamais été 90% Francophone. Les filles de Aylmer, Quyon, Luskville, Chelsea, Cantley, Buckingham ont longtemps été majoritairement Anglophone. Elles sont maintenant bilingues évidemment tout comme le reste de la région et nous parlons tous (ou à peu près tous) le Français mais le Français n’est pas nécessairement la langue d’usage commune qu’on va entendre partout. Je ne vois aucun problème du tout à avoir un enseignement avec un 8% en Anglais

    • Erreur… on doit lire « Les villes » et non « Les filles ».

  2. Mais on a pas la droit a une education Anglais a Montreal, au moins selons imperatif-francais

    • Et les francophones en Ontario ?

    • Vous y avez droit en Angleterre.

      • Vous y avez droit en France vous aussi, le Québec ne vous appartient pas. Ici chez nous, nous avons deux langues fondatrices, et les deux méritent d’être traitées avec le même respect que vous semblez ne vouloir exiger que pour le français. La langue officielle du Québec est le français et nous en sommes tous très fiers mais ne tentez jamais de faire croire à qui que ce soit que le Québec est exclusivement français et que vous êtes les seuls Québécois à y habiter. C’est une grave erreur de votre part. Faut-il toujours vous rappeler que nous sommes tous, francophones, anglophones, allophones, Québécois, au même titre que vous. Que vous acceptiez ce fait ou non n’y change absolument rien.

    • Malheureusement, vous avez raison. En espérant que cette erreur sera bientôt rectifiée.
      Les deux langues, le français et l’anglais devraient être placés sur un pied d’égalité après tout, c’est nous tous qui l’avons bâti ce Québec qu’ils tentent de déclarer seuls propriétaires. Both languages, French and English, should be treated equally, after all, we all took part in building this Quebec they are claiming as theirs alone.

Les commentaires sont fermés pour cet article.