Liens d’intimité du gouvernement libéral avec l’université anglophone McGill!

Impératif français demande au gouvernement du Québec de procéder sans tarder à la réorganisation des Réseaux universitaires intégrés de santé (RUIS) afin que l’Outaouais puisse être associée à l’Université de Sherbrooke, à l’Université de Montréal ou à l’Université Laval qui offrent une formation en médecine donnée entièrement en français ou encore à l’Université du Québec puisqu’avec l’ouverture d’une faculté de médecine, l’Outaouais aura sa faculté de médecine.

C’est maintenant chose connue, l’Université de McGill a confirmé son incapacité d’offrir tous les cours en français à la nouvelle faculté satellite de médecine de l’Outaouais.  McGill a déjà annoncé qu’elle s’engageait à offrir 50% et plus de ses cours en anglais.

Une formation médicale uniquement en français dans une région québécoise et francophone relève du simple bon sens, voire du respect de ses citoyens. Le contraire est inacceptable et révoltant!

La santé, la qualité de vie, le respect et toute la région de l’Outaouais n’ont pas à faire les frais des liens d’intimité du gouvernement libéral avec l’université anglophone McGill!

Adresses utiles :

gaetan-barrette-2016
Gaétan Barrette
Ministre de la Santé et des Services sociaux
ministre@msss.gouv.qc.ca

stephanie-vallee-2016
Stéphanie Vallée
Ministre responsable de la région de l’Outaouais
svallee-gati@assnat.qc.ca

7 commentaires

  1. Stheb, êtes-vous si épais que ça ?… Au Québec, on parle français. Quand les Québécois sont malades, ils veulent aller à l’hôpital en FRANÇAIS et donc une formation en français devrait être offerte ici dans les facultés de médecine.

    Allô la logique, allô…

  2. C’est foutre la merde que de réclamer une formation en français pour des francophones? Hé bien! Bonjour la colonie!

  3. C’est de la paranoïa que de toujours s’imaginer que le respect de soi est basé sur la haine des anglophones ou que de réclamer notre dû c’est de la jalousie. C’est qui les « fouteurs de merde » comme vous dites?

  4. je. suis d’accord étudier lamédecine en anglais c’est pas évident quand c’est pas notre langue maternelle .

  5. Calvaire que vous etes des fouteurs de merde. Etes vous aussi jaloux que ca ou haissez vous tant les anglophones que cela?

    • C’est à toute fin pratique ce que j’ai pu constater comme service, quand j’étudiais au « University of Toronto »!

      Il y avait un « French Student Club », comme un « Italian Club », un « German Club »… mais rien de spécifique au Québec !

      Vivre la francophonie à McGill
      Par Théophile Vareille
      13 septembre 2016
      Passage en revue des clubs et organisations francophones sur le campus.

      http://www.delitfrancais.com/2016/09/13/vivre-la-francophonie-a-mcgill/

    • Pour ceux qui sont intéressés par la lutte McGill français et plus particulièrement @49.10, pour la volonté de la faculté de médecine de McGill de s’étendre dans l’Outaouais, je vous propose :

      Opposition au MUHC: René Boulanger et Pierre Falardeau CAMÉRA: Conférence et discussion sur le projet aussi pharaonique que colonial de l’hôpital universitaire McGill. Mars 2009, lors du 40e de « McGill Français ». À l’époque McGill refusait de partager les compétences, en particulier entre Ste-Justine et Montreal Sick Kids !

Les commentaires sont fermés pour cet article.