Le Québec voit rouge! Un geste de solidarité mondiale

Campagne « Mettez du rouge » contre la violence faite aux femmes

Mettez du rouge

« D’abord, c’est l’idée que lorsqu’on parle de violences faites aux femmes, les hommes disparaissent de l’image. Soudain ce ne sont plus que des femmes qui parlent. Comme si elles étaient les seules à pouvoir solutionner ce fléau. Comme s’ils étaient obligatoirement tous du côté du violent… Ensuite, il y a les chiffres officiels (+ de 5500 agressions sexuelles chaque année au Québec, env. 15 par jour, près d’une toutes les heures et demie*). Si incroyables, que le premier réflexe du cerveau, c’est d’en douter. « Mettez du Rouge » voudrait faire baisser les statistiques en faisant connaître ces chiffres, qui génèrent immédiatement une prise de conscience. « Mettez du Rouge » propose aux hommes de montrer qu’ils se sentent concernés, qu’ils sont aujourd’hui prêts à se lever contre les violences faites aux femmes.

Mettez du rouge 2016 - Photo Jean-Paul Perreault

Mettez du rouge - 1 Mettez du rouge - 3 Mettez du rouge - 4

 

Nous devons changer cela, ensemble.
Jusqu’au 8 mars, pour la quatrième édition, envoyez vos photos, elles seront publiées sur le site internet de « Mettez du Rouge. »

Jean-Paul Perreault
Partenaire Relai

Source : alice@aliceaubureau.com (à l’origine de Mettez du Rouge)
Contact média : mettezdurougequebec@gmail.com

*source : Sécurité Publique Québec

4 commentaires

  1. […] Et qu’en est-il de la violence faite aux hommes par des femmes? — commentaire via l’article Impératif Francais. […]

  2. En me sortant de mon foyer en 1978 j’ai subit de la violence en démarrant les garderies j’ai subit de la violence en exigeant que je travaille j’ai subit de la violence en subissant toute cette nouvelle vie mes enfants ont subit de l’abandon en subissant tout ces changements mon mari est devenu violent et à du apprendre à se servir lui même ça aurait été si simple de payer les femmes au foyer et conserver l’autorité sur nos enfants. En retirant les uniformes les jeunes filles sont devenues des putains et ne savent pas qu’elle sont des proies et qu’une fois baisers elles seront battues souvent parce que l’homme est comme ça. Education et SEXE après engagement pourraient replacer les choses à mon avis. Connaissance des hommes et connaissances des femmes à l’école non mixe car maintenant c’est difficile de combler les lacunes. Mon avis.

  3. Une seule femme qui subit la violence ces une de trop et ces un signe de lâcheté.

  4. Et qu’en est-il de la violence faite aux hommes par des femmes?

Les commentaires sont fermés pour cet article.