Le péché originel de l’Église envers les francophones

Péché originel Pontiac 2016

Bonjour Mgr Mulhall (chancellor@pembrokediocese.com),

Nous revenons à la charge pour que se règle enfin le problème de la section québécoise de votre diocèse.

Nous souhaitons insister sur les 4 exigences mentionnées dans la lettre (ci-dessous) du 8 mai dernier, parce que ce n’est qu’à ces conditions que vos ouailles comprendront et accepteront les changements que vous allez leur annoncer.

Ces exigences sont « sine qua non » à cause de l’état lamentable de soumission dans lequel votre domination a laissé une grande partie de cette population:

  1. Admettre que le diocèse a péché envers la population catholique du Pontiac, francophone et anglophone en biaisant leurs relations citoyennes;
  2. Admettre que le diocèse a faussé le destin naturel des francophones;
  3. Admettre que vous et vos prédécesseurs auriez dû normaliser la situation bien avant aujourd’hui, (et ce, sans chercher à éviter le blâme en le mettant sur d’autres épaules que les vôtres).
  4. Déclarer que pour faire amende honorable, vous prenez immédiatement les moyens appropriés pour confier sans heurts, vos paroisses québécoises et leurs biens à l’autorité ecclésiastique québécoise pour le bénéfice moral de tous les paroissiens sans exception.

Nous n’en attendons pas moins d’hommes voués au service du Dieu dont certains du Groupe des 13 sont toujours croyants.

Nous vous saurions gré de nous informer de la façon dont vous allez procéder.

Vous saluant, avec toute la cordialité d’êtres humains à leurs semblables,

Pour le Groupe des 13,
Lise Séguin, Mansfield -Pontiac-Québec

c.c.
Crosby  Douglas (bishopsoffice@hamiltondiocese.com)
Durocher P.A. (mgrdurocher@diocesegatineau.org)
Réal  Ouellette (paroissestpierrefc@gmail.com)


8/5/2016 Webmail :: Section québécoise du diocèse de Pembroke
https://smtp.xplornet.com/?_task=mail&_safe=1&_uid=642&_mbox=Sent+Items&_action=print&_extwin=1 1/2

Objet Section québécoise du diocèse de Pembroke
De <lise.seguin@xplornet.com>
ہ Mulhall <chancellor@pembrokediocese.com>
Cc Douglas Crosby <bishopsoffice@hamiltondiocese.com>, Mgr Durocher
<mgrdurocher@diocesegatineau.org>, Réal Ouellette <paroissestpierrefc@gmail.com>

Date 2016-05-08 11:17

Mansfield, le 8 mai 2016

Bonjour Mgr Mulhall,

Vous savez sûrement que les choses bougent dans le secteur québécois de votre diocèse.  Je vous écris aujourd’hui pour vous prier de finaliser l’entente administrative amorcée en 1963 alors qu’était fondé le diocèse de Hull expressément pour rapatrier au Québec ces paroisses qui sont toujours sous votre autorité.

L’état lamentable des francophones était connu depuis plusieurs années et plus d’un s’en scandalisait y compris des prélats francophones.  Les actualités récentes vous ont certainement appris que le régime du Règlement 17 en Ontario, activement promu par Mgr Michael Fallon, évêque de London, avait donné des résultats négatifs pour les francophones. De 10% de la population qu’ils étaient, ils sont aujourd’hui 4% seulement. La Première Ministre Madame Whynne a noblement reconnu le fait et offert des excuses officielles au nom de ses prédécesseurs. Pourquoi la responsabilité de l’ةglise a-t-elle été escamotée? On se le demande, mais cela viendra peut-être.

Par copie conforme de mes courriels depuis mai 2015, et, entre autres, la recherche de Luc Bouvier, « Les sacrifiés de la bonne entente » (2002), vous avez dû reconnaître que l’application dans les faits dudit règlement, par plusieurs de vos prédécesseurs, a été tout aussi catastrophique chez nos francophones québécois.

En outre, vous n’êtes pas sans savoir que l’esprit du régime anti-français imposé alors par votre diocèse continue d’empoisonner le caractère des catholiques du Pontiac tant anglais que français. Vos motivations ont peut-être changé, mais elles demeurent tout aussi invasives pour brimer leur liberté de conscience.

Admettez humblement qu’il est temps de mettre fin au sort déplorable que subissent vos ouailles québécoises depuis plus de cent ans sous la gouverne de votre diocèse.

Au nom du Dieu en qui vous croyez et dont vous prêchez la bonté, posez le geste chrétien de les libérer de votre tutelle dans la plus grande douceur pour ne pas heurter davantage leur âme trahie. Tout en espérant que votre Dieu miséricorde vous pardonnera, malgré les intentions indignes qui animaient les gestes posés.

Comme mentionné à Mgr Durocher du diocèse de Gatineau: En bons Québécois que nous sommes, nous saurons pardonner dès que la faute sera confessée et réparée. Il suffit d’admettre humblement pour le bien de tous vos paroissiens pratiquants ou non:

  1. que le diocèse a péché envers la population catholique du Pontiac, francophone et anglophone en biaisant leurs relations citoyennes;
  2. que le diocèse a faussé le destin naturel des francophones;
  3. que vous et vos prédécesseurs auriez dû normaliser la situation bien avant aujourd’hui, … et ce, sans chercher à éviter le blâme en le mettant sur d’autres épaules que les vôtres.
  4. finalement, de déclarer que pour faire amende honorable, vous prenez immédiatement les moyens appropriés pour confier sans heurts, vos paroisses québécoises et leurs biens à l’autorité ecclésiastique québécoise pour le bénéfice moral de tous les paroissiens sans exception.

Nous espérons que vous allez donner une suite favorable à notre requête dans les plus brefs délais.

Quant à nous, nous poursuivons nos démarches auprès de notre gouvernement et auprès des médias.

Vous saluant, avec toute la cordialité d’un être humain à un autre,

Pour le groupe des 13,
Lise Séguin, Mansfield -Pontiac-Québec

P.S. Copie de cette lettre est aussi transmise au Premier Ministre du Québec M. Philippe Couillard, au député du Pontiac, M. André Fortin, ainsi qu’à plusieurs autres élus de l’Assemblée nationale, tel qu’entendu dans une correspondance du 29 février 2016

8/5/2016 Webmail :: Section québécoise du diocèse de Pembroke
https://smtp.xplornet.com/?_task=mail&_safe=1&_uid=642&_mbox=Sent+Items&_action=print&_extwin=1 2/2