Le Patriote de l’année s’insurge contre la « colonisation des cerveaux »

Mercredi soir dernier, Jean-Paul Perreault a livré un puissant plaidoyer en faveur de la langue française à l’occasion d’une soirée hommage célébrée incidemment au théâtre Le Patriote, à Sainte-Agathe-des-Monts dans les Laurentides, en l’honneur du 20e anniversaire de décès du poète Gaston Miron. Crédit photo: Michel Kieffer

Parlez-nous du concept de « l’anglais, langue universelle »

Quiconque répète une chose comme celle-ci travaille à son affaiblissement et à l’affaiblissement de la démocratie culturelle. C’est la vision des grandes entreprises. Ça leur permet de faire de l’argent en « défrancisant » l’humanité, en la « désespagnolisant », en la « déportugaisant »…

On veut installer un modèle plus fort pour écraser et banaliser les autres. En faire des larves, des deuxièmes langues. C’est une forme de guerre de velours. Plus une langue avance, plus les autres reculent. Ça enrichit l’anglosphère.

« Ce qui est universel, ce n’est pas l’anglais, c’est la diversité des langues et des cultures.»

La suite à http://www.ensemble.coop/le-patriote-de-lannee-sinsurge-contre-la-colonisation-des-cerveaux/