Le harcèlement linguistique se poursuit à Longueuil!

Le conseiller Robert Myles délire et radote!

Robert Myles

Robert Myles

« Bonsoir à tous. Good evening everyone ». À chaque conseil municipal, le même scénario se répète : le chef de l’opposition Robert Myles traduit en anglais tout ce qu’il dit en français : « À ce tour de table, j’ai quatre points dont je veux discuter. At this tour of table, I have four issues I would like to discuss ».

Huit mois après la controverse sur l’usage de l’anglais, rien n’a changé au conseil municipal de Longueuil. Le chef de l’opposition Robert Myles maintient son habitude de traduire tout ce qu’il dit dans deux langues et il réclame encore que la Ville offre des services bilingues.

Pourtant, selon Statistique Canada, seulement 3 % de la population de Longueuil ne comprennent pas le français.

96 % comprennent le français
3 % ne comprennent que l’anglais
1 % ne comprennent ni le français ni l’anglais
[Source : recensement 2011 de Statistique Canada]

Selon le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault : « Soyons clairs! Il appartient aux unilingues anglais d’apprendre le français et non d’exiger l’anglicisation du Québec pour accommoder leur unilinguisme. Des cours de français, il s’en donne! »

Pour une plus grande démocratie et équité, le temps est peut-être venu pour la Ville de limiter à deux minutes le temps alloué aux conseillers pour s’exprimer oralement en début d’assemblée.

Pour en savoir plus : http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2016/02/16/001-anglais-longueuil-robert-myles-greenfield-park.shtml

Sur le même sujet : http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2015/06/22/001-anglais-longueuil-conseil-municipal-francais.shtml

Adresse utile : robert.myles@longueuil.quebec

6 commentaires

  1. Ce M. Myles devrait lire le livre « Cessons d’être des colonisés« . Car lui s’en est vraiement un.

  2. J’ose espérer que les gens de Longueuil vont s’en souvenir aux prochaines élections. Y a-t-il quelqu’un qui s’est levé durant une assemblée pour lui demander de parler la seule langue officielle du Québec ?

  3. Marcel Allard: « Vite notre pays ». Le Québec est SOUVERAIN depuis 1982, i.e. depuis 33 ans, c’est Mme Kathleen Wynne qui l’a dit à M. Couillard en août 2014. Comment se fait-il que personne (médias, gouvernements, séparatistes) ne le dise? Premièrement, les partis prétendument séparatistes sont devenus fédéralistes depuis Lucien Bouchard; ils n’existent que pour faire peur aux anglophones dans le but de soutirer des avantages, mais pas pour devenir séparés, Depuis, Couillard coupe dans tous les services, santé, handicapés, etc. pour faire croire à la population québécoise qu’elle n’est pas capable de se diriger seule, qu’elle a besoin de la péréquation provenant du Canada. Or, le Québec a toujours été une vache à lait pour le pays anglophone, Ontario, Alberta, Terre-Neuve, fouillez dans l’histoire, vous allez comprendre. Je n’ai pas l’espace ici pour vous détailler les 55 façons qu’Ottawa a employées pour diminuer l’économie québécoise; mon dossier a été envoyé à l’ONU en 2014; un aperçu a été donné de main à main à plusieurs Québécois dont PKP, a été envoyé en France, etc. La meilleure façon de maintenir un peuple dans l’esclavage, c’est de lui enlever toute raison de se faire une réputation valable, et c’est très bien réussi, jusqu’à maintenant. Nous sommes considérés comme des colonisés! Si vous voulez correspondre avec moi, donnez-moi le courriel d’une organisation pour que nous puissions nous connaître, ensuite nous pourrons communiquer directement.

  4. Cette façon des Anglos, depuis Durham, de toujours vouloir nous imposer leur langue. Je suis fatigué de cette lutte incessante! Vite notre pays le Québec!

  5. Cette volonté des anglos de vouloir toujours nous imposer leur langue.

  6. Voici ce que je dirais à M.Myles: il est évident que vous n’êtes pas heureux – ni satisfait ici, dans notre belle ville francophone de Longueuil, alors s’il vous prenait l’envie d’aller dans une province anglophone.. nous ne serions pas fâchés, nous ne vous retiendrons pas de force, nous ne vous pénaliserions pour rien du tout. Soyez cohérent en étant proche de vos valeurs auxquelles vous tenez tant, et emmenez-les AILLEURS !

Les commentaires sont fermés pour cet article.