Le français éclipsé à Rio

OIF 2016Extrait du Devoir du 13 août 2016 | Henri Marineau Québec

Jeux olympiques 2016Le français est, avec l’anglais, la langue officielle des Jeux. L’article 23 de la Charte ol
ympique enchâsse ce principe. Il s’agit d’un héritage du père fondateur des Jeux modernes, le Français Pierre de Coubertin. Voilà pour la belle théorie.
Toutefois, la réalité est toute autre. La langue de Coubertin est quasi invisible dans le Parc olympique, où le français « brille par son absence », complètement voilé par l’anglais et le portugais, à commencer par des annonceurs, qui ne disent pas un mot de français, et des services de traduction inexistants.

La suite : http://www.ledevoir.com/sports/actualites-sportives/477661/le-francais-eclipse-a-rio

Michaëlle Jean

Michaëlle Jean

Note d’Impératif français : Tout ceci soulève des questions sur la mission de l’Organisation internationale de la Francophonie et de sa Secrétaire générale Michaëlle Jean et du rôle des gouvernements entre autres français et canadien.

5 commentaires

  1. Autant je suis entièrement d’accord avec votre combat qui se justifie pleinement à notre époque, autant je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre impression concernant les jeux olympiques de Rio que j’ai pu suivre comme des millions de personnes à la télévision, j’ai eu à de maintes reprises l’occasion d’entendre des annonces micro en anglais mais aussi en français dans les lieux de compétition.
    Cela dit concernant la signalétique je ne peux pas me prononcer étant donné que je n’étais pas sur place.
    Sinon j’adore votre site, bonne continuation.

    Toutes mes excuses par avance pour mes éventuelles fautes d’orthographe ou de syntaxe.

  2. Nous pouvons nous demander si nous les francophones respectent le portugais comme nous nous attendons que les portugalophones respectent le français.

    Qu’on soit honnête. On dit riens du fait que les jeux olympiques n’incluent pas le portugais sauf dans un pays francophone. Les portugalophones nous retournent la faveur, et avec bonne raison.

    • M. Martin, le terme correct pour les gens qui parlent le portugais c’est « lusitanophones » ou « lusophones ».

      • Merci, Troy.

  3. La solution est simple. Les jeux olympiques pourraient être dans la langue autochtone locale, la langue locale dominante (si elle n’est pas la langue autochtone locale), et l’espéranto.

    L’espéranto serait suffisamment facile pour tous à apprendre, et la même politique pourrait s’appliqué mondialement avec justice et égalité pour tous sans impérialisme linguistique, que SE soit l’impérialisme linguistique anglais ou français.

    Just autant que nous continuous d’essayer d’imposer le français Sur la planète, l’anglais gagnera à chaque fois.

    Le choix est le notre et on doit arrèter de blâmer les anglophones pour nos décisions.

Les commentaires sont fermés pour cet article.