Le Canada attaque le Québec et la francophonie

et s’apprête à généraliser sans contrôle de qualité une sous-langue!

« Les communications au gouvernement en français vont se détériorer, et en anglais elles vont rester pareilles, parce que la majorité des traductions vont de l’anglais au français », raconte la source. « Donc à plus long terme, on peut craindre que des traducteurs perdent leur emploi. »

ICI Radio-Canada - Entrevue Perreault

12 commentaires

  1. Monsieur Perreault, bravo pour cette magnifique entrevue ! Vous dénoncez non seulement le recul du service de traduction, mais vous insistez sur l’essentiel : le gouvernement fédéral a totalement évacué le français à titre de « langue de conception et de création ».

    Ce fait suffit à déclarer illégitime la présence du gouvernement fédéral en territoire québécois !

    Marc Labelle

  2. Il y a des gens bornés dans toutes les langues et religions…

  3. Il y a une grande part d’hypocrisie dans cette affirmation car le Canada anglais a toujours méprisé les francophones du Québec…Maintenant que le débat touche le pétrole Oh horreur…Nous sommes devenu les méchants!

  4. Ce n’est pas un dialecte étranger au Canada ni pour nous mais pour un Canadien-anglais, le français lui est étranger et un dialecte car il le méprise souvent en plus de le méconnaître.

  5. Depuis des lunes, les Anglos a l’ouest du Quebec ont une sacro-sainte horreur de ce comportement  » flamboyant  » que les Francophones ont. Leur couleur, leur envolées oratoire mémorable. J’ai traversé ce pays de bout en bout et tant a Terre-Neuve que sur l’ile de Victoria, le REBIT REBIT » perceptible des francophones les irrite au plus haut point. Ohhh Il y a bien eut une période ou ce tumulte les a amenés a venir nous faire suer sur la Place du Canada a Montréal afin que nous restions unis au Canada mais rappelez vous bien qu’un Permier Ministre ne peut pas demeurer en poste si sa résidence n’est plus au Canada. Jean Chrétien était de Shawinigan donc, si on se séparait, il perdait sa fiolle…..Ceci dit par contre, la popularité des gens Québécois qui travaillent dans l’ouest, leur façon de faire est grandement apprécié. Faudrait juste qu’ils comprennent qu’on DOIT travailler AVEC nous et non pas nous assimiler. CA JAMAIS.

  6. S’ils continuent d’agir avec nous comme un pays étranger quand ça fait leur affaire, on peut les y aider et se séparer…

  7. C’est tellement vrai ……J’ai remarqué qu’il et aussi facile sinon plus facile de parler français au Vermont , Maine , New-York et de se faire comprendre que dans la ville de Montreal …..

  8. Quand Michaël Jean a dit qu’il n’y avait pas deux solitudes elle aussi était dans le champs;en passant elle aussi a travaillé à RC!

    • Que cette ambitieuse opportuniste aille se rhabiller en emportant ses inepties.

  9. Qu’est-ce qu’ils ont contre le français ? Ce n’est pas un dialecte étranger.

    • L’histoire madame ……. Depuis la conquête britannique de 1760 …..On voudrait bien encore aujourd’hui faire disparaitre cette culture française

Les commentaires sont fermés pour cet article.