La Ville de Montréal réclame son anglicisation!

Montréal communique « en bilingue » avec tous ses citoyens!

Tout le monde reconnaît que Montréal s’anglicise à une vitesse grand V et cela, entre autres, grâce à l’appui proactif du conseil municipal, des conseils d’arrondissement et du gouvernement du Québec qui en font même la promotion active.

Par exemple, vous constaterez en regardant le document municipal ci-dessous que la Ville de Montréal a fait de la langue anglaise une langue officielle. Rien dans la loi 101 et ses règlements n’interdit à un organisme de communiquer uniquement en français. C’est même recommandé puisque tout le monde au Québec doit le parler, sinon l’apprendre. Ce document distribué à toutes les résidences par publipostage est un autre exemple éloquent des pratiques pro-bilinguisantes et pro-anglicisantes de la 2e ville française dans le monde, ou de ce qui en reste. Ces pratiques hautement irresponsables de banalisation du français crient à tout le Monde : « Montréal est une ville aussi anglaise où vous n’avez même pas à parler français! Vous pouvez imposer l’anglais partout! »

Montréal prend ainsi position contre le rapprochement et la cohésion par le partage par tous et toutes du français comme langue nationale et commune d’usage public. Montréal entretient les divisions, les tensions et les multiplie au point de les publiposter!

En agissant ainsi, c’est-à-dire en faisant de l’anglais, sans vraiment l’avouer, une langue officielle sur un pied d’égalité avec le français, Montréal encourage le recul du français, le non-apprentissage du français et l’unilinguisme anglais et invite les immigrants et allophones à s’angliciser.

Sondage bilingue - Montréal/LachineSondage bilingue - Montréal/Lachine

Adresse utile :

Page pour commentaires à la Ville de Montréal, cliquer ici.

64 commentaires

  1. On voit bien le résultat de la dénatalité qui sévit parmi notre peuple depuis quelques décennies. Nos ancêtres savaient tout naturellement que pour survivre on doit de reproduire. Faisons des enfants et soyons fiers de notre histoire et de nous-mêmes. Quant aux colonisés et aux lèche-bottines qu’on peut lire sur cette page, ignorons-les.

  2. BRAVO a la ville de Montreal!!! Ne donnez pas a l’ingnorance.

  3. Anglos are loving this. And no montreal is not all francais. Mtl is a diverse community.

    • Montréal est au Québec et la langue officielle du Québec est le français. Ce n’est pas compliqué à comprendre.

      • Quel mauvais raisonnement! Petitesse d’esprit mon cher Pierre.

        • L’attitude d’un colonisé Jérôme .

    • Alors pourquoi tu ne respecte pas et que tu n’accepte pas le fait francais à Montréal comme au Québec..?
      Beaucoup d’anglophones se comportent à Montréal comme les Rhodésiens du Sud de L’Afrique, comme le disait René Lévesque. La minorité anglophone qui veut imposer sa langue à la majorité

      Tu ne respecte même pas le francais sur ce réseau francophone.

  4. Montréal est une ville de langue française. Ce n’est pas moi qui le dis : https://m.youtube.com/watch?v=0l1EYNoHY1A

    • C’est faux Dominique. Ville bilingue et conquise, il y longtemps, par Amherst. Demonized by revisionist historians constantly with their ingrained hatred and shame for the fall of Quebec (2nd fall, after Kirke). Le lavage de cerveau et l’unilinguisme propagé par les nationalistes est facile à dénoncer par les archives de ville même http://youtu.be/M1jBjq4-bt0
      Freedom of expression, especially commercial freedom of expression, has been taken away and denounced by the UN, but ignored by provincial losership who think removing the EN face of Montreal was a great idea. Le déclin de la ville et l’économie québécoise est constant depuis les années soixante-dix. Toronto gained the title of Financial centre for Canada after all the political instability, terrorism (FLQ) and multiple discriminatory language laws (cela s’est bien commencé par la loi 63, et 22, bien avant la loi raciste 101, 93, 115, etc 9!!!).
      http://youtu.be/DRsHvGxVlH0 (historique récente de l’anglophobie législatives)
      We got together as a community and told the PQ to get stuffed with 14 recently after decades of bullying by the majority (Both Marchand AND de Courcy lost their jobs), and if Hélène David thinks she’s going to add to 101 next, she should just resign right away, enough is enough. La discrimination basée sur langue et l’ere de coércion est du passé, ehere it should stay voyons les Amis!

  5. Félicitation, Congratulation Ville de Montreal, City of Montreal for sending out Bilingual flyers. Imperatif Francais Arrêtez votre plaindre. Stop complaining! You should be shut down!! Vous devrait être fermé!!

  6. Montréal est une ville française. Vous acceptez ou vous quittez.

    • Il vous serait bon d’apprendre l’histoire de Montréal et qui sont ceux qui l’ont bâtis et développer, ce n’est pas les petits colon français qui était soumis a l’egise catholique qui sont responsable pour la croissance de Montréal!! Tous ce que le mouvement « nationaliste » a accomplis au Québec es sa destruction !!

  7. Les Canadiens-français, les Québécois notamment, ont raison de craindre l’assimilation dans leur propre pays. Il faut être bouché, raciste, aveugle ou wasp pour ne pas comprendre ça.

  8. Il n’y a visiblement ici aucun anglophone, prétendument bilingue, qui maîtrise un tant soit peu le français. So, please stop pretending that you are bilingual; you’re not at all. This is why you should really learn French instead of saying that Francophones are intolerant. Look at yourself! Apprenez à respecter les francophones comme il vous respectent.

    • Such an enlightened perspective….. Quebec has the worst « francophone » educational system in North America with a 30-40% dropout rate and a 53% illiteracy rate, et vous voulais que les anglophone apprenne le français de tel institutions ! 83-86% des « anglophone » au Québec parle français, mais seulement 34% des francophone parle anglais et vous ne voyer pas le problème ???

      • Non, pas de problème.

  9. So, please stop pretending that you are bilingual; you’re not at all. This is why you should really learn French instead of saying that Francophones are intolerant. Look at yourself!

  10. Quand les francophones seront angliciser il ne restera plus qu’a en faire des esclaves de la majorités anglo,comme à un époque pas si lointaine.

    Qui parle des deux langues officiel, au Québec seulement,même pas dans la capital du canada le bilinguisme pour le roc,ça n’existe pas,c’est la domination anglo et l’assimilation total des francophones.

  11. Good news for Montreal it shows respect for their citizens of both Languages! As for Impératif français vous êtes racists ! comme tous racaille vous serez emportés par des gens qui se respectent mutuellement .

    • Est-ce que les francophones ont le même respect à Calcary?

      • The francophones in Calgary are not harassed like the anglos here . They have no bI’ll 101 in Calgary or oqlf

        • C’est totalement incroyable de lire que les anglos sont harrassés au Québec et à Montréal. Les universités, les hôpitaux, les réseaux de télévision et de radio, la langue de travail qui est de plus en plus l’anglais et ce sont les anglos qui se plaignent, alors que les francophones représentent moins de 2% de la population en Amérique et qu’ils sont en décroissance constante au Canada, y compris au Québec. Les racistes angryphones ne seront satisfaits que le jour où ils n’auront plus à entendre un mot de français, cette langue qui leur fait mal aux oreilles. Moi, c’est le mal au cœur qui me prend quand je lis leurs propos déraisonnables et obtus.

  12. La langue de ta voisin à Montréal est 50% chance d’être anglais, l’autre langue officielle en 85+ de municipalités au Québec aussi, donc c’est vous la bête natchialeux unilingue. Dans notre communauté le niveau de bilinguisme est autour de 80%, contre 33% dans la majorité Franco. J’applaudis la ville de Montréal pour se rendre compte de la réalité linguistique de l’île, tel que plusieurs sondages confirment également à 80%.

    • Faux! 12% d’anglophones à Montréal. Donc 88% de MA voisin est non-anglophone.

    • La langue de « ta » voisin….my god….on est pas sorti de « la » bois…

  13. Yes it’s about everywere in that shithole of a contry que le français soit aussi présent que l’anglais. Il faut vraiment être cons pour ne pas voir l’assimilation à petit feu. Exigeons la même chose hors quebec!! Seulement allez au nouveau brunswick ou tous les services en français sont coupés et il reste qu’un Hopital bilingue. Sauf que ca c’est correct pour l’épaisse qui nous dit à nous qui sommes bilingues de s’ouvrir. Ca chier conasse and f you anglos cause outside or quebec we Have got No rights it we dont speak english.

  14. Bunch of hypocrites …you Imperatif francais are the first one’s to complain when there’s not enough bilingualism in the Rest of Canada. I apologize for the apostrophes…well not really.

    • Impératif français is only in quebec! L’article est en français si tu es pas capable de répondre en français va te plaindre sur le site de Justin Trudeau.

      • Liberté d’expression sur Internet est sacré pour les deux fronts – fuddleduddle you gros bébé lâche d’attaquer quelqu’un car ils s’expriment en anglais. Voici un exemple de violation de droits de la personne en plien publique – discrimination basée sur langue. Why dors tous linguisicme it Linguicist organisation even exist? And receive government subsidies? Because, as we all know QC is the MOST corrupt province in Canada, Bastarache and Charbonneau commissions did nothing to stop, thus allowing a modern day ‘confession’ without any consequences!!!

        • Les individus ne sont pas tenus de respecter les droits de la personne.

    • Je ne comprends pas l’obstination de certains anglophones de vouloir vivre à Montréal et d’espérer des services en anglais. Vous seriez beaucoup plus heureux et équilibrés si vous alliez vivre dans un autre pays. Pourquoi pas l’Australie? Ce serait mieux pour votre tension artérielle. Et la nôtre.

    • Ce n’est pas hypocrite, c’est cohérent avec l’objectif de défendre et promouvoir le français. En réalité, tout le Canada devrait être français. Il faudrait faire un Anschluss avec la France.

  15. About time bilingual messages are sent out. After all it’s people’s taxes paying for this and there’s no language barrier when it comes to taking our money!

  16. In fact, we love that they used both Official languages. Good work.

    • Il n’y a qu’une seule langue officielle à Montréal (art. 1 Charte de Montréal).

  17. Oui, bravo à Montréal. Gatineau devrait faire de même, une ville bilingue, c’est une ville ouverte sur le monde!

    • New York, une ville unilingue anglaise, est donc fermée sur le monde. Berlin, une ville unilingue allemande, est donc une ville fermée sur le monde.

      • New York possède un taux élevé de bilinguisme et les services de la ville sont offerts dans les 7 langues les plus utilisées. Bonne soirée…

      • Non, mais êtes vous déjà sortis de votre trou ?? A New York, oui principalement anglais …. et irlandais …. et espagnole … et italien ….. et français. Toutes les villes européennes ont aux moins 2 ou 3 langues, Asie et occident une multitudes de dialecte et au moins 2 ou 3 autres langues, Amérique centrale et sud espagnole, portugais, allemand, français, anglais ainsi qu’une variétés de dialectes.
        Mais pour les « petit québécois colons » ils n’ont que leur patois du 17e siècle avec une mème mentalité.

    • Olivier est ouvert sur Elvis Gratton.

  18. Bravo à Montréal. Cette peur de certains francophones de disparaitre est fausse, çela fait 35 ans que nous gardons ce sujet sur nos lèvres, mais le Québec est plus de 80% francophone. On ne perd jamaiss sa langue maternelle.

    Les seuls Quebecois qui disparraissent sont les anglophones et nos immigrés qui nous quittent. PLus de 300,000 anglos nous ont quittés depuis 1971 et un solde négatif de -125,000 pour les immigrants depuis 1996. C’est sérieux, il nous faut se demander des questions.

    Tout nos jeunes devraient être parfaitement bilingues. Nous sommes en Amérique du Nord et non dans un petit village. Il nous faut s’ouvrir et devenir des Citoyens du Monde. C’est honteux que certains jeunes Québecois soient encore monolingues. C’est un manque d’éducation. A bientôt des écoles bilingues! Reagrdez les statistiques pour nos immigrés. http://www.axl.cefan.ulaval.ca/amnord/Quebec-4immigration.htm#3.1_Un_solde_toujours_n%C3%A9gatif_

    • Et est-une honte des jeunes Torontois ou des jeunes New Yorkais unilingues anglais?

      • Voyez-vous que personne n’argument sur votre commentaire !!!!

    • 300 000 anglophones nous ont quitté?
      Merde 🙁
      Ce n’est pas assez 🙁

      • Les anglophones qui sont partis en 1976 n’acceptaient pas le fait francais à Montréal et la loi 101. Comme le pensait si bien René Lévesque, c’était les anglophones à la mentalité Rhodésienne radicale de l’Ouest de l’Ile de Momtréal.. Mais ils sont presque tous revenus par la suite.
        Mais la mentalité Rhodésienne n’est pas disparue pour autant. Remarquer les anglophones de Montréal qui refusent d’écrire en francais sur ce site et ailleurs et qui refusent toujours le fait francais au Québec.

    • Tiens…..Renee, la Rhodésienne de l’Ouest de l’île de Montréal .
      Tu ne viens plus jouer ton rôle de troll anglophone sur le réseau FB de Pierre Karl Pé’adeau Comme tu fais depuis longtemps sur les autres sites francophones.

    • On ne perd jamais sa langue maternelle…Faux.
      Le taux d’assimilation des francophones dans certaines provinces du Canada est de 65 %
      Même à Montréal, il ya beaucoup de transfer linguistique du francais vers l’anglais.

  19. Le début de la fin , on est gouverné actuellement aux trois niveaux de gouvernement Fed. Prov. et mun. par des carpettes ,des a plat ventriste des colonisé. alors on n’est pas sorti du bois .

  20. Celà serait dommage que les jeunes générations ne connaissent pas la langue de leurs ancêtres.

    • Malheureusement, je ne crois pas que ça fasse encore parti des valeurs des jeunes…de toute façon les races s’évertuent à leur dire qu’ils sont eux mêmes aussi des immigrants, mais omettent par contre de mentionner que nos ancêtres ont défriché ce pays pour qu’aujourd’hui ceux qui immigrent ici aient toute rôti dans l’cul !

    • L’existence d’un autre langue ne veut pas dire l’autre disparaître – 250 ans après la conquête la langue française reste la langue principale, donc on se calme là.

      • Nous n’avons malheureusement plus les mêmes taux de natalité.

Les commentaires sont fermés pour cet article.