La solution de Québec

Nous miniaturiser, nous diminuer, nous effacer ou presque!

En arrivant au Québec ou y vivant, il faut rapidement comprendre que la langue d’usage public est le français et l’affichage commercial doit être à l’avenant. Prétendre qu’il suffit d’un minuscule descriptif ou d’un slogan en français pour mettre tout le monde d’accord, c’est une insulte à l’intelligence.

Nous retenons ici deux cas parmi plusieurs d’irrespect de la seule langue officielle du Québec. Il s’agit des entreprises Anytime Fitness et Second Cup*. Dans le premier cas, c’est une entreprise d’envergure internationale qui débarque à Montréal et Gatineau avec un nom anglais et en plus un site Web unilingue anglais à https://www.anytimefitness.com/. Le cas Second Cup est bien différent puisque cette entreprise est déjà solidement implantée au Québec et continue à faire fi de la langue d’usage de ses clients en imposant un nom dans une autre langue que le français, alors qu’avec un peu d’imagination, il serait si facile de créer ou inventer une raison sociale inspirée, comme : Dormez-vous?, Bureau en Gros, Pharmaprix, etc.

Anytime Fitness - rue Eddy Second Cup rue Eddy

« Ce n’est pas le choix qui manque! Nous comptons ici sur l’appui continu de toutes et de tous et surtout sur ceux et celles qui fréquentent les centres de conditionnement physique et qui aiment le café pour se dissocier de ces pratiques agressantes à notre environnement culturel. »

*Les deux photos ont été prises sur la rue Eddy, à Hull, Gatineau