La discrimination et la manipulation canadienne chiffrées et confirmées!

Aéroport d'OttawaÀ l’aéroport international de la capitale fédérale, « le tiers » des agents de contrôle seraient bilingues, nous confirme un article de Paul Gaboury du journal Le Droit. Tout est dit!

Les anglophones ont donc accès à 100 % des services en tout temps en anglais. Les francophones, eux, ont droit aux miettes s’il y en a. C’est-à-dire si les agents « bilingues » ne sont pas occupés à servir les anglophones, s’ils le demandent et s’ils sont prêts à attendre, sans parler des traitements « spéciaux » dont ils ont fait ou peuvent faire l’objet!

Le Canada crée deux classes de citoyens. Ceux qui ont des droits et des services respectés partout, les anglophones, et les autres, les francophones.

Ces pratiques canadiennes de discrimination en faveur des anglophones et contre les francophones doivent cesser. Nous avons aussi droit à 100 % des services en français en tout temps sans avoir à le demander, et cela encore plus dans un aéroport canadien international, de surcroît celui de la capitale d’un pays qui se dit ici et internationalement francophone, le Canada.

A moins que…

Adresse utile :

Graham Fraser
Graham Fraser
Commissaire aux langues officielles
Commissaire.Commissioner@ocol-clo.gc.ca