Fautes sur son site Internet

Le français massacré par Parcs Canada

Extrait de TVANouvelles.ca :

TVANouvelles.ca a été en mesure de constater que la partie du site dédiée à la carte Découverte 2017, qui donne un accès gratuit aux parcs nationaux et autres sites relevant de l’organisme à l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, est truffée de fautes visiblement en raison d’une mauvaise traduction de l’anglais. (…)

«Cochonnerie destructrice»

Joint par TVANouvelles.ca, le président de l’organisme Impératif français qui «défend et fait la promotion» de la langue de Molière n’a pas mâché ses mots lorsque nous lui avons fait part de cette situation.

«C’est de la cochonnerie irrespectueuse et destructrice qui a comme effet de maintenir le Canada sur la voie de la banalisation de l’importance du français», a affirmé Jean-Paul Perreault, qui s’est montré peu surpris des fautes commises par Parcs Canada.

«Ce n’est pas la première fois que le gouvernement fédéral maltraite, banalise la langue française», a-t-il ajouté, mettant entre autres en cause la réduction des ressources au Bureau de la traduction du Canada. «Il devrait y avoir dans chaque ministère des réviseurs spécialisés», a-t-il ajouté.

Pour en savoir plus : http://www.tvanouvelles.ca/2016/12/08/le-francais-massacre-par-parcs-canada

1 commentaire

  1. D’accord avec cette remarque, mais ce n’est pas que sur le site de Parcs Canada que le français est malmené…

    Nombreux sont les sites fédéraux qui sont mal traduits – il faut dire que le niveau de français des traducteurs et des traductrices est largement insuffisant.

    La solution n’est pas d’avoir des « réviseurs spécialisés » dans chaque ministère, mais simplement des langagiers qui parlent et écrivent très bien le français (en plus de très bien pratiquer l’anglais)…

    En passant, « [qui] défend et fait la promotion » de la langue[…] est ce que l’on appelle un zeugme de construction. DÉFENDRE appelle un complément direct (= défendre la langue) et FAIRE LA PROMOTION appelle un complément indirect (= faire la promotion DE la langue).

    On ne peut donc pas coordonner ces deux verbes.

    Il eût fallu, par conséquent, construire la phrase autrement. 🙂

Les commentaires sont fermés pour cet article.