Les Français ne s’occupent pas assez du français!

Lancement d'une enquête sur la situation linguistique en métropole et en Outre-Mer en partenariat avec Wikimedia France

France-dep-hist-1811Il m’est difficile de comprendre une telle attention aux langues régionales alors que le français, la langue nationale officielle, est négligée et en voie de disparition au sein des institutions européennes.

Le français qui a été longtemps la langue de conception et de communication la plus importante, au sein de l’Europe institutionnelle, actuellement, est totalement marginalisé y inclus par le Commissaire de la France qui écrit des lettres en anglais au gouvernement français, dans l’indifférence totale des Français, des autres francophones et des Pays latins obnubilés par des années de propagande et d’occupation. La  mise à l’écart du français, au sein du processus d’intégration de l’Europe, porte atteinte à toute la civilisation gréco-latine et à sa participation au processus d’intégration.  Cette ultérieure offensive, doublée par la disparition du plurilinguisme, fait des pays latins « de facto » des véritables colonies de la pensée unique anglo-américaines au sein de l’Union Européenne.

Nous sommes dans l’urgence d’une prise de conscience de la catastrophe politico-culturelle et, avant tout, démocratique que la disparition du plurilinguisme comporte au sein de l’Europe et de la nécessité de la mise en place d’une stratégie, concordée, entre tous les pays latins pour faire face au danger d’anéantissement et de disparition de notre civilisation. Il vaut la peine de rappeler que, en termes démographiques, au sein de l’Union Européenne, les Pays latins constituent plus de la moitié de l’ensemble des citoyens européens.

Il est grand temps que la question linguistique européenne soit abordée en termes de civilisation, ce qui comporte que l’on arrête de concevoir et rédiger les textes législatifs et réglementaires originaux dans une seule langue laquelle ne dispose même pas des notions et des termes juridiques indispensables à une rédaction correcte des dispositions applicables aux Etats Membres qui relèvent de systèmes juridiques héritiers du droit romain et des codes de Napoléon. Il s’agit là d’une colonisation beaucoup plus dangereuse et insidieuse de celle pratiquée par les invasions territoriales avec tanks et blindés.

Anna Maria Campogrande


Projet Langues de France Wikimedia

Projet Langues de France Wikimedia

De : liste.contactsg-request@culture.gouv.fr De la part de Stéphanie GUYARD
Envoyé : mardi 6 octobre 2015 13:54
À : liste.contactsg@culture.gouv.fr
Objet : Lancement d’une enquête sur la situation linguistique en métropole et en Outre-Mer en partenariat avec Wikimedia France

Madame, Monsieur, Wikimédia France, avec le soutien de la Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France (DGLFLF), souhaite valoriser les langues de France sur les différents projets portés par la Wikimedia Foundation tels que Wikipédia, Wiktionnaire, Wikimedia Commons et d’autres. Dans ce but, Wikimédia France organisera un séminaire de formation auxoutils Wikimédia en janvier prochain afin d’accroître la visibilité denotre immense patrimoine linguistique à travers le monde. Afin de préparer au mieux cet événement, Wikimédia France et la DGLFLF vous proposent une enquête afin de réaliser un instantané de la situation linguistique en métropole et en Outre-mer tout en recueillant vos attentes et besoins. Nous vous invitons donc à répondre ou à diffuser cette enquête le plus largement possibleauprès de vos salariés, adhérents et bénévoles. http://goo.gl/forms/otHnFj5iJp Cordialement,

— Stéphanie Guyard
Responsable de la mission sensibilisation et développement des publics
Délégation générale à la langue française et aux langues de France.Ministère de la Culture et de la Communication
6 rue des Pyramides
75001 PARIS
tel : +33 1 40 15 36 81
Port : 06 75 95 80 55
www.dismoidixmots.culture.fr

1 commentaire

  1. Vous voudriez peut-être lire le Rapport Grin, le titre officiel étant 《 l’enseignement des langues étrangères come politique publique 》rédigé par le professeur François Grin (spécialiste dans l’étude de l’économie des langues) et gratuitement disponible en ligne sous format pdf.

    Malgré le titre, ce rapport examine non seulement les politiques d’instruction mais aussi de traduction, de commerce et économiques généralement. François Grin avait justement rédigé ce rapport à la demande du Haut conseil de l’education au frais des contruable. Le conseil n’avait pas aimé ses recommendations et l’a donc ignoré. Le oroblème était que tandis que le rapport Grin examinait des solutions efficaces et équitables pour toutes les communauté linguistiques de l’UE, Le Haut conseil s’ intéraissait plutôt à la promotion d’une stratégie de guerre des langues où le français puisse remporter la victoire sur les autres grandes langues.

    François Grin reconnait la futilité d’une telle stratégie et la rejette donc dans son rapport.

Les commentaires sont fermés pour cet article.