L’anglais n’est pas nécessaire à la Ville de Gatineau, tranche la Cour supérieure

AnglicisationExtrait du journal Le Droit :

Selon le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, ce dossier ne fait que mettre en lumière une fois de plus la complaisance avec laquelle la Ville de Gatineau refuse de remplir ses responsabilités de 4e ville en importance au Québec quant au respect de la langue française.

Colonialisme«Tous au Québec devraient parler en français, dit M. Perreault. Nous ne sommes pas dans la capitale fédérale ici, nous sommes dans la 4e ville en importance au Québec et le français est la langue commune d’usage public. Au lieu de jouer son rôle, Gatineau tente de mettre en place une structure d’emploi pour accommoder les gens qui ne veulent pas apprendre le français. La Ville de Gatineau préfère dépenser l’argent de ses citoyens devant les tribunaux pour angliciser son milieu de travail plutôt que de simplement prendre ses responsabilités et envoyer le message aux unilingues anglophones de son territoire qu’ils doivent apprendre le français. Je ne suis pas surpris de la décision de l’arbitre et du juge dans ce dossier.»

La suite : http://www.lapresse.ca/le-droit/actualites/ville-de-gatineau/201508/13/01-4892555-langlais-nest-pas-necessaire-a-la-ville-de-gatineau-tranche-la-cour-superieure.php

Adresse utile : maire@gatineau.ca

2 commentaires

  1. Troy , allez dire ça aux francophones d’ottawa, la capital unilingue anglaise d’un pays qui se dit bilingue.
    Pour les francophones ce droit n’existe pas mais il existerais pour les anglophones de la région.

  2. «Tous au Québec devraient parler en français, dit M. Perreault. Nous ne sommes pas dans la capitale fédérale ici, nous sommes dans la 4e ville en importance au Québec…»

    Évidemment, M. Perreault ne comprend pas les droits suffisamment.

    Selon Loi sur la capitale nationale :

    «DÉLIMITATION DE LA RÉGION DE LA CAPITALE NATIONALE

    Un territoire faisant partie des provinces d’Ontario et de Québec, comprenant… l’ensemble des municipalités de Cantley, Chelsea et Pontiac et partie des municipalités de l’Ange-Gardien, La Pêche, Notre-Dame-de-la-Salette et Val-des-Monts dans la Municipalité régionale de comté des Collines-de-l’Outaouais, et une partie de la ville de Gatineau, dans la province de Québec, et comprenant en référence aux cadastres dans la province de Québec…»

    http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/N-4/page-9.html

Les commentaires sont fermés pour cet article.