L’Affaire Groenland

Pour une culture québécoise internationale! Une francophonie présente partout!

Coeur de pirateImpératif français s’adresse aux artistes et aux créatrices et créateurs québécois : la beauté du monde passe par la Diversité et l’Authenticité, non par la langue et la culture uniques!

Le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, s’adresse aux artistes québécoises et québécois : « On peut être d’Amérique sans renoncer à son identité et sa langue! »

Jim CorcoranDans la foulée des nombreuses protestations citoyennes et commentaires médiatiques que continuent de soulever les artistes québécoises et québécois qui refusent de créer en français, préférant le faire en anglais, M. Perreault se prononce sur la place des langues et sur le rôle du français dans la création artistique au Québec.

« Ce n’est pas que nos artistes créent, à l’occasion, des œuvres en anglais ou en espagnol ou même en swahili ou en wolof… qui pose problème, c’est plutôt le fait que certaines et certains d’entre eux refusent de le faire AUSSI en français! »

Florent VollantBien qu’ils trouvent légitime le désir de reconnaissance des chanteuses, des chanteurs et des groupes de musique québécois, le président affirme que le fait de ne pas exprimer leur talent en français affaiblit non seulement la société qui les a nourris, le Québec, mais aussi la démocratie culturelle mondiale.  En effet, en refusant de créer en français, ces artistes font fi de la culture en langue française, langue internationale, qui rayonne sur les cinq continents, qui est parlée par près de 300 millions de personnes et qui est aussi la deuxième langue seconde la plus apprise dans le monde.

En outre, la démocratie culturelle mondiale n’a rien à gagner avec « l’angloglobalisation », le nivellement culturel anglo-saxon, sinon une pensée et une vision uniques. Ainsi, en incitant, à leur façon, les jeunes Québécoises et Québécois à oublier leur identité et la diversité pour s’intégrer au monde anglo-américain, certains médias et les gouvernements orientent et encouragent notre jeunesse et des milliers d’artistes à s’acculturer et, au final, à rompre avec la culture québécoise.

« S’ouvrir au monde, ne veut pas dire se fermer au sien, ou pire, le rejeter! », selon M. Perreault.

Pierre LapointeIl est hallucinant et humiliant de constater que certaines et certains artistes québécois, de surcroît francophones, refusent de chanter en français quand plusieurs artistes non francophones, eux, le font aussi en français. Il suffit de penser à Nanette Workman, Mike Goudreau, Jim Corcoran, Florent Vollant, les sœurs McGarigle, Lynda Thalie, Marco Caliari, Rufus et Martha Wainwright et plusieurs autres.

Et que dire de toutes et de tous les artistes québécois, qui, tout en profitant du marché québécois, chantent entièrement ou en bonne partie en français et connaissent un grand succès international. Il suffit de penser à Céline Dion, Isabelle Boulay, Linda Lemay, Roch Voisine, Cœur de pirate, Malajube, les Cowboys fringants, Pierre Lapointe et Garou. La liste pourrait être encore plus longue! Le Québec est très vivant sur les plans culturel et artistique, mais il faut en faire encore plus!

« Chanter en français, c’est une ouverture sur le monde! C’est de ne pas créer en français,  abondamment, qui est le problème », de conclure M. Perreault

Source :

Impératif français
Recherche et communications
www.imperatif-francais.org
Imperatif@imperatif-francais.org

10 commentaires

  1. Moi, il y a quelque chose qui m’énerve vraiment, faites-en l’exercices… balayer les ondes de la radios et constater le nombre de stations où l’on retrouve pratiquement que du contenu en anglais, et ce même si la station est francophone!! ASSEZ!!
    Bizarrement les stations anglos ne jouent pas une foutu chanson en français?? C’est quoi le problème??

  2. Daniel….Mon message à Francois répond à ton commentaire.

  3. François Gervais…Branches toi juste sur les chansons en français seulement, c’est ton choix, personne ne t’oblige de les écoutez en anglais. Mais….parce que c’est ton choix, il ne faudrait pas t’acharner à banir celles qui sont en anglais pour le plaisir d’autres. Live and let live, it’s still a free world! Le Québec devient un dictateur de la langue, c’est disgracieux et peu noble.

  4. Félicitations à Impératif français pour cette analyse éclairante. Elle est exprimée surtout avec la force qu’une telle situation appelle, mais aussi avec les nuances qui conviennent !

  5. Je déplore le texte de M. Perreault qui fait de la langue une affaire de dictature ,et qui est pour moi, simplement un outil de communication, M. Perreault s’affole lorsqu’il entend un mot en anglais. Depuis que j’ai 5 ans que j’adore l’anglais, ma chanson favorite était « You are my Sunshine ». Je suis éventuellement devenue une Citoyenne du Monde, trilingue, qui aime la liberté de pourvoir m’exprimer dans la langue que je désire.

    M. Perreault crée la peur linguistique et encourage l’abus lingistique en voulant tout effacer de la culture anglo qui est içi depuis des centaines d’années. Nos agissements contre l’anglais font qu’ils nous quittent en masse. Depuis 1971, plus de 280,000 anglos nous ont quitté. Entre temps, ils nous faut remplacer ceux qui nous quittent par des immigrants qui ne font pas toujours l’affaire…Ou est la logique de M. Perreault? Exodus ..les nombres!

    Migration entre Québec et les autres provinces [10][11]

    Année Francos Anglos Allos
    1971–1976 −4,100 −52,200 −5,700
    1976–1981 −18,000 106,300 −17,400
    1981–1986 −12,900 −41,600 −8,700
    1986–1991 5,200 −22,200 −8,600
    1991–1996 1,200 −24,500 −14,100
    1996–2001 − 8,900 −29,200 −19,100
    2001–2006 5,000 −8,000 −8,700
    Total −32,500 −284,000 −82,300

  6. Respectons-nous, respectons notre langue, exprimons-nous en français, même s’il y a un anglophone dans la salle! Il finira bien par comprendre!

  7. Je suis tout à fait d’accord. Je suis affollée, même, par le nombre de personnes qui m’écrivent des coms en anglais, sur Facebook, alors qu’elles sont françaises ou que leur langue habituel est le français. Est-ce une mode? Est-ce que ça donne de la valeur en plus à leurs commentaires? Non! Chaque fois je leur dis  » écrivez moi en français. Le Québec, c’est la seule province francophone, essayons au moins de garder notre langue ». Je suis au Québec depuis 3 ans, je suis française et j’ai un baccalauréat en littérature française. Ça me fait mal au coeur de voir disparaitre, petit à petit, cette si belle langue dans ce pays que j’adore. Je ne suis pas bilingue, je comprends et parle un peu l’anglais mais je me dis que ce sont aux anglophones de faire des efforts puisque..le Québec est français. Si je vais en Angleterre, je parlerais anglais. Mais dans les pays où le français est utilisé, je parlerais français. Mais je crois que beaucoup de gens pensent que c’est mieux de parler anglais puisque c’est la langue universelle. Mais à agir comme ça, c’est l’identité des québécois qui est en train de disparaitre, hélas..avec la langue.

    • Mince….veuillez excuser la faute de frappe.. Le « l » d' »affolée » s’est trouvé doublé. Et bien oui, si j’ai un bac français, je vérifie au moins mes fautes mais dans mon élan à répondre, j’ai envoyé trop vite! Hihi

  8. Bah moi j’écoute des chansons dans plusieurs langues grâce à Youtube entre autres. On nous parle de nous ouvrir au monde mais nous nous ouvrons pas AU MONDE mais sur un seul, celui de l’anglais. Tout ce qui n’est pas anglophone est balayé de la carte comme si c’était de la vermine.

    Mais moi, je trouve que chaque langue est belle et je n’accepterai jamais cette idée du tout-anglais partout en tentant de bannir tout ce qui n’est pas anglophone. C’est important de conserver la diversité culturelle, pas seulement dans un bistro fréquenté par 3-4 personnes (le sort réservé à tout ce qui n’est pas en anglais en fait) mais à l’échelle internationale.

    Regardez le meilleur exemple. L’eurovision qui est supposé représenté la diversité culturelle de l’Europe. Techniquement, on devrait entendre des chansons dans plusieurs langues. Mais non. On entend pratiquement juste de l’anglais. On culture la honte de tout ce qui n’est pas anglophone, comme quoi ce ne serait pas assez bien à l’international. Ridicule complètement!

  9. Bravo à Impératif français! Le Québec s’anglicise tellement, que je ne suis plus capable d’écouter de chansons anglaises.

Les commentaires sont fermés pour cet article.