Intolérable! Gatineau s’adresse en anglais à ses citoyens!

On ne peut pas changer le message unilingue anglais, point à la ligne.

Ville de GatineauLa Ville s’engage à corriger la situation

Le message ci-dessous de la Ville nous réjouit mais nous laisse songeur.  Il est dit que la Ville réagit à notre question reçue «…par l’intermédiaire de l’organisme Impératif français».Nous avions « enregistré » notre question auprès d’une préposée au 3-1-1 avant de prévenir Impératif français. On se demande donc si la Ville aurait réagi sans votre intervention.

Danièle et Maurice Cabana-Proulx
Gatineau

A suivre

Bonjour madame et monsieur Cabana-Proulx,

Ce courriel de la Ville doit vous réjouir.

Peut-on le publier puisque son contenu en plus d’intéresser le grand public intéressera nos lecteurs et nos lectrices?

Toutes nos félicitations et remerciements pour votre intervention! Nous prenons bonne note de l’engagement de la Ville à corriger rapidement cette situation.

Bien sûr, nous vous invitons à vérifier que les corrections mentionnées dans le courriel de la Ville seront faites et nous apprécierions vraiment que vous nous en informiez.

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

De : Lemelin, Diane [mailto:lemelin.diane@gatineau.ca] Envoyé : 27 janvier 2015 16:20
À : Danièle et Maurice Cabana-Proulx

Objet : RE: Intolérable!

Madame et Monsieur Cabana-Proulx,

Nous avons bien reçu votre question par l’intermédiaire de l’organisme Impératif français. Vous indiquiez que vous avez reçu un message en anglais lors de votre utilisation du catalogue de la bibliothèque et vous demandiez s’il était possible de changer cela. Contrairement à la réponse que vous avez obtenue du préposé à la bibliothèque, cette situation n’est pas irrémédiable et peut être corrigée.

Nous disposons d’un logiciel spécialisé largement utilisé par les bibliothèques publiques en Amérique du Nord et en Europe. Les multiples fonctions de ce logiciel ont été traduites en français, mais il arrive à l’occasion que des messages d’ouverture automatique apparaissent en anglais. Lorsque cela se produit, les abonnés nous en informent et nous procédons aux ajustements nécessaires avec nos services. Dans certains cas, la procédure est plus complexe et nous devons contacter la compagnie pour qu’elle fasse des modifications directement dans la programmation. Cette dernière a toujours manifesté une collaboration efficace pour nous assurer de l’affichage des onglets en langue française. C’est ce que nous avons fait dans le cas présent. Nous attendons donc une intervention des responsables du logiciel et nous espérons que la situation sera normalisée dans les meilleurs délais.

Je suis désolé des inconvénients que cette situation vous a occasionnés et soyez assurés que nous déployons les énergies et ressources pour corriger cette erreur informatique.

Je tiens à vous présenter mes salutations les plus cordiales.

Pour :

Louis Cabral
Directeur
Service des arts, de la culture et des lettres

Édifice Pierre-Papin
144, boulevard de l’Hôpital, local 317
Adresse postale : C. P. 1970, succ. Hull
Gatineau, QC J8X 3Y9

Téléphone: 819 243-2345, poste 2140
Télécopieur: 819 243-2399

Cabral.louis@gatineau.ca


 

Ville de Gatineau
Gatineau (Québec)
maire@gatineau.ca

Madame,
Messieurs,

Impératif français vient de recevoir une plainte à laquelle nous vous invitons à donner suite sans omettre, évidemment, de nous faire parvenir une copie de votre réponse.

En 2015, à l’ère de l’informatique, science qui permet de réaliser des projets encore inimaginables il y a seulement quelques années, il est incroyable de lire sur le site de la bibliothèque de la ville de Gatineau, un message qui ignore totalement la langue officielle, la langue d’usage public au Québec, soit le français. De surcroît, la réponse de la bibliothèque à la plainte ci-dessous traite avec mépris les droits linguistiques fondamentaux de ses citoyennes et de ses citoyens en leur répondant que c’est « comme ça » depuis des années et qu’on ne peut pas changer le message unilingue anglais, point à la ligne.

Vous conviendrez avec nous qu’il est intolérable qu’une Ville de la stature de Gatineau réponde à ses citoyennes et à ses citoyens :  « Unable to place a request on this item. The maximum requests for this item type has been exceeded. »

Dans ce contexte qu’on peut qualifier de surréaliste, nous vous prions de nous faire connaître les mesures que vous mettrez en place pour corriger cette situation le plus tôt possible, et ce, dans le plus grand respect des contribuables de Gatineau.

Au plaisir de vous lire,

Jean-Paul Perreault

***************

De : Maurice Cabana-Proulx
Envoyé : 13 janvier 2015 11:11
À : imperatif@imperatif-francais.org
Objet : Bibliothèque

Bonjour

Vous trouverez ci-dessous le message qui s’affiche sur le site de la Bibliothèque de Gatineau lorsqu’on essaye de réserver un livre en location.

Sirsidynix

Quand on a appelé la bibliothèque pour des explications on nous a dit que c’est «comme ça» depuis des années et qu’on ne peut pas le changer.

Croyez-vous qu’il serait possible de changer ça?

Danièle et Maurice Cabana-Proulx

4 commentaires

  1. That’s the point!

  2. Seriez vous séparatiste par hazard. Nous remarquons tous que la plupart des séparatistes s’adressent aux gens en étant totalement « PERSONELS » jamais de débats. Nous sommes habitués de reçevoir des insultes PERSONNELLES. Relisez vos commentaires, c’est méprisant…. »Vous saisissez très mal le but …vous devriez avoir assez de jugement…éviter de faire la morale en anglais…votre provocation n’amène rien de constructif ».

  3. Personnellement je trouve que l’intolerance est rampante avec certains francophones. Les anglophones sont içi depuis 300 ans ,ils ont bâti le Québec avec nous et maintenant on veut les effacer complètement, c’est un peu pas mal irritant à la longue. You are creating a very bad climate with la langue à tout prix. Relax and live a little!

    • Madame Edwardh, je ne suis pas certain que l’objectif ici soit d’«effacer complètement» les anglophones. Je pense que vous saisissez très mal le but de l’article. En ce qui concerne les «irritants», vous devriez avoir assez de jugement pour éviter de faire la morale en anglais aux membres et aux organisateurs d’un organisme de protection du français. Votre provocation n’amène rien de constructif. Merci I-F et continuez le beau travail !

Les commentaires sont fermés pour cet article.