Gouvernement du Canada : « English Essential » pour travailler au Québec

Pour accommoder les collègues et les patrons anglophones

jobs canada

postdoc_p2

Extrait de l’annonce

Le gouvernement du Canada anglicise le Québec et y impose l’anglais comme langue de travail comme en fait foi l’offre d’emploi ci-dessous. « English essential » dans la version anglaise et « Anglais essentiel » dans la version française de l’offre d’emploi et ceci pour pourvoir un poste à Sherbrooke de « Stagiaire postdoctorale – Programme des adjoints de recherche » de la Direction générale des sciences et de la technologie d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (Numéro de référence : AGR15J-014621-000030; Numéro du processus de sélection : AGR-RAP-115-A).

Le « English Essential » pour travailler au Québec, serait-ce pour accommoder les collègues et les patrons anglophones? Pour rédiger les rapports et notes de service en anglais? Pour les réunions qui se déroulent en anglais?

Un autre cas clair d’emploi fédéral de suprémacisme anglais discriminant contre un accès équitable au marché du travail, contre le français comme langue de travail au Québec…

5 commentaires

  1. En fait, si on clique sur le lien « exigences linguistiques » plus bas, ils exigent le français et l’anglais de niveau C (avancé). Mais ça, c’est juste pour être compatible avec la loi car je suis certain qu’un unilingue anglophone pourra avoir le travail. La preuve, ils marquent « anglais essentiel » mais ils ont « oubliés » le français. Il faut cliquer sur le lien moins visible en bas pour le voir

    • Sûrement un complot des méchants anglais!

  2. If you speak french only you can get a job in quebec and you can also tell people to go shop in ottawa if we can’t speak french. Not only in the public sector but the Government sector will even curse at you in french because you do not speak french. The english in Canada have bent over backwards for the French and look where it has gotten us today second class people who don’t feel welcome in our province as well.

  3. C’est pour interdire l’utilisation du français. Je peux vous en parler avec expérience. Contrôleur arérien au début des années 70, détenant un poste bilingue, ils nous était interdit de parler français entre nous.

  4. Et la « Charte de la Langue Française » (Loi 101) au Québec, c’est pas valable pour le Caca-nada ???

Les commentaires sont fermés pour cet article.