Google doit présenter des excuses aux Québécois et Québécoises

Pourquoi? Parce que pendant des mois voire des années, toutes les utilisatrices et tous les utilisateurs du moteur de recherche Google, qu’ils soient touristes, étudiantes, étudiants, citoyennes ou citoyens, et qui ont lancé une recherche « Québec » ont été reçus par une image plus que dégradante du Québec!

Google 2015 - image dégradante du Québec

Si Impératif français n’avait pas dénoncé cette image, Google aurait sûrement continué à diffuser une image disgracieuse du Québec auprès de tout le monde et pendant longtemps.

La dénonciation d’Impératif français a déclenché une vague de contestation du grand public et de nombreuses interrogations des médias :

  • Pourquoi a-t-il fallu un mouvement de protestation de masse pour que Google retire cette image?
  • Google n’a-t-il pas de service de contrôle de la qualité comme dans toutes les entreprises dignes de ce nom?
  • Pourquoi le gouvernement fédéral et la Commission canadienne du tourisme, qui ont l’obligation morale de s’élever contre toute forme de dénigrement du Québec connue également sous l’appellation « Québec bashing », le gouvernement québécois, les ministres qui ont la responsabilité de participer au développement du Québec comme Tourisme Québec, les offices régionaux et municipaux du tourisme n’ont-ils pas agi plus tôt?

« Nous analysons tous les commentaires et nous effectuons les changements le plus rapidement possible afin de donner la meilleure information », a expliqué Leslie Church, porte-parole de Google.

Cette image du Québec (qui coiffait un article vieux de près de deux ans) a été le puissant accueil visuel, international et national auquel Google a exposé celles et ceux qui, dans son moteur de recherche, ont eu le malheur d’inscrire « Québec ». Ainsi, dans la page Google qui vous accueillait, cette photo faisait la une, en haut de page. Un maximum de visibilité pour une québecophobie affirmée!

Un algorithme complexe serait responsable de cette « erreur »! Impératif français a procédé à plusieurs tests : Le 4 février, c’est l’Allemagne, la Turquie, l’Espagne, l’Italie, la France (bref enfin le Monde) qui pouvaient voir cette image offensante.

Impératif français exige des excuses publiques de Google qui a contribué par son moteur de recherche à ternir l’image du Québec pendant trop longtemps, par un écart de contrôles. Et, nous lui demandons que les dégâts internationaux causés à l’image du Québec soient réparés par l’organisation et la diffusion d’une vaste campagne promotionnelle vantant les nombreux mérites du Québec.

Merci à tous ceux et celles qui ont contribué à dénoncer cette aberration.

Sources :
Jean-Paul Perreault
Président d’Impératif français
president@imperatif-francais.org

11 commentaires

  1. je ne crois pas Google coupable…mais celui ou celle qui a mis en page ces photos !

  2. Et dans le fond,
    une entreprise offre un service gratuit à tous, qui transforme notre monde, alors que d’autre trouve le moyen de raller contre un pseudo arguments d’infériorité…

    Si c’est sa le Québec moderme, et bien moi je remet mon drapeau en berne…

  3. whinney frenchmen. the whole world thinks Quebec is a joke.

    • Ontario isn’t the whole world, and you’ve probably never been elsewhere 😉

  4. Complètement débile !!! Voir si Google perdrait son temps à choisir des images pour chaque recherche possible… Je pense que le problème vient plutôt de votre grave tendance « anglophobique » !!!

    • belle generalisatin mon cher…

  5. Sérieusement? Vous croyez que c’est un humain qui décide des images qui s’affichent?! hahaha 🙂

    Ok, ça mérite un petit cours: Google archive les images par mots clefs. Si une image peu flatteuse apparaît c’est seulement parce qu’un mot clef correspond au terme cherché. Google n’ont rien à voir là dedans!

  6. Qu’est-ce qui faut pas deterrer pour justifier ses subventions…

  7. Vildric – T’es sérieux là! Tu dois être informaticien, toi! C’est de la politique, ici. Google, ils n’ont qu’à s’assurer que leur algo n’associe pas d’image à connotation négative à une nation. Ils n’ont qu’à ajouter une métadonnée aux images et quelques lignes de code. La v’la l’assurance qualité. Et tu peux être sûr que s’il s’agissait d’Israël au lieu du Québec, ça n’aurait pas traîné. Mais on apprend…

  8. Ce billet est-il sérieux ? Ces images apparaissent grâce un algorithme de référencement des images… « un contrôle de qualité », croyez-vous qu’un employé de Google va lancer toutes les recherches possibles pour voir s’il y aurait possiblement une image qui pourrait être offensante ?

    C’est impératif français qui devrait s’excuser pour cette aberration.

    • Merci de les remettre à leur place! Aye comme si c’était la faute à Google toutes les autres aberrations de la province distincte…

Les commentaires sont fermés pour cet article.