Des ex-militaires de la Légion « royale » canadienne s’emparent de nos églises…

Légion canadienne de Pointe-GatineauDes ex-militaires de la Légion « royale » canadienne s’emparent de nos églises et dérangent en y donnant des « ordres »… en anglais, selon le Journal de Montréal.

Dans une lettre ouverte, le prêtre Marcel Lahaie a reproché au « représentant de la Légion, le sergent d’armes, Robert ‘Bob’ Henry d’avoir déballé toutes les instructions en anglais uniquement… » et il « dénonce vigoureusement cette nouvelle humiliation et ce mépris total de notre langue en pleine paroisse francophone, de la part d’un représentant de la Légion canadienne qui plus est, demeure à Gatineau. »

Pas étonnant que la Légion « royale » piétine de ses grosses bottes la langue française puisque ses membres sont issus des Forces armées canadiennes où l’on tire à boulets rouges sur la langue française pour soumettre les francophones et les Québécois. La francophobie fait partie de la fibre des Forces armées. Il suffit de lire les rapports annuels successifs du Commissaire aux langues officielles pour le constater et de se rappeler la fermeture du collège militaire St-Jean au Québec parce qu’il était aux yeux du gouvernement fédéral trop québécois, trop francophone!

Au lieu de s’excuser et de s’engager à l’avenir à y envoyer un représentant de la Légion parlant français, le président de la Légion royale canadienne de Pointe-Gatineau, Vincent Prud’Homme, dans son style militaire se livre à une attaque contre le prêtre : «C’est un geste gratuit et méprisant. Il a sauté une coche!» estime-t-il.

Vous pouvez communiquer vos commentaire à la Légion à l’adresse suivante : http://www.ourbis.ca/fr/b/QC/Gatineau/Legion-Royale-Canadienne—Filiale-Pointe-Gatineau-58/221693.html

4 commentaires

  1. Test

  2. Ce n’est pas la mer à boire que de les apprendre en français. Tout s’apprend.

  3. Les gars ont apris les commandemant en anglais , c etait çomme ča a l époque.cela a bien changer depuis. Les vétérans ne l ont tout simplement pas apris en francais »
    Faudrait pas faire une victimite!

    • Une victimite? Les inscriptions sur les monuments qui ont été érigés en Normandie à la mémoire des Canadiens (dont beaucoup de Québécois) qui sont morts pour libérer la France vers la fin de la Seconde guerre mondiale, sont dans leur partie écrite en français, pleines à craquer de fautes! Roméo Dallaire a d’ailleurs été indigné quand il a découvert ça, et on lui a répondu que les gens chargés de composer les textes (des anglophones pour la majorité) étaient bénévoles (comme si ça excusait la chose!)… La francophobie et le mépris à l’égard des Québécois vont très, très loin, dans cette armée qui pour le reste, est la risée de généraux américains tels que James Petraeus, notamment.

Les commentaires sont fermés pour cet article.