Denis Lebel dilue nos repères historiques et affaiblit l’économie du Québec

Le 8 novembre dernier, le président d’Impératif français, M. Jean-Paul Perreault, écrivait au ministre fédéral Denis Lebel pour lui demander de s’assurer que « l’on désigne le nouveau pont Champlain du nom complet du « Père de la Nouvelle-France », le fondateur de l’Amérique française, Samuel de Champlain », car pour notre organisme, « il faut désigner ce pont de son nom complet, une appellation respectueuse qui reflète mieux notre longue histoire de plus de 400 ans de présence française en Amérique : le pont Samuel-de-Champlain. »

Vous constaterez, par la réponse ci-jointe du ministre, qu’il souhaitait soulever une polémique politicienne pour  faire oublier la volonté fédérale d’affaiblir l’économie du Québec et de Montréal. À ce sujet, notre organisme de promotion des droits culturels écrivait dans un communiqué :  « Impératif français dénonce l’hypocrisie politicienne du gouvernement fédéral et de son ministre Denis Lebel qui utilisent une ruse pour détourner notre attention de leur volonté d’imposer une taxe additionnelle aux Québécoises et Québécois, des frais de péage sur le pont Champlain.  Ils ne peuvent ignorer que celle-ci nuira à toute l’économie et au développement du Québec, fragilisera davantage la compétitivité et la rentabilité des entreprises tout en appauvrissant la population. »

Pont Champlain« Pour détourner l’attention de ses intentions machiavéliques aux conséquences visiblement néfastes pour le Québec, le gouvernement fédéral, par l’entremise de son ministre Lebel, s’amuse avec la fibre nationaliste et dirige sournoisement le débat sur le nom du pont. Il veut faire disparaître nos repères et nos références historiques… »

Courriel d’Impératif français au ministre Denis Lebel :

Monsieur Denis lebel
Chambre des communes
Ottawa (Ontario) Canada K1A 0A6

Objet : Le pont Samuel-de-Champlain et non le pont Champlain

Monsieur,

Impératif français considère que le moment propice est arrivé pour que l’on désigne le nouveau pont Champlain du nom complet du « Père de la Nouvelle-France », le fondateur de l’Amérique française, Samuel de Champlain.

Il faut désigner ce pont de son nom complet, une appellation respectueuse qui reflète mieux notre longue histoire de plus de 400 ans de présence française en Amérique : le pont Samuel-de-Champlain ».

En espérant que cette recommandation obtiendra votre appui,

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

Le ministre fédéral Denis Lebel répond dans le courriel ci-dessous et le fichier ci-joint dont l’objet est le « pont Champlain » :

De : +Minister – Ministre INFC [mailto:+Minister.Ministre@infc.gc.ca] Envoyé : 13 janvier 2015 12:04
À :president@imperatif-francais.org
Objet : Pont Champlain

Monsieur Perreault,

Veuillez trouver en pièce jointe la réponse à votre courriel du 7 novembre 2014 concernant le nom du nouveau pont pour le Saint-Laurent qui remplacera l’actuel pont Champlain à Montréal.

Merci.