TransCanada – Plaintes contre la primauté de l’anglais

La majorité de nos membres s’expriment en français et possèdent une connaissance limitée de l’anglais — France Lamonde, présidente de l’Association des propriétaires privés, africoles, acéricoles et forestiers

La décision de Trans Canada de traduire en français les 30000 pages détaillant son projet de pipeline n’a pas empêché le dépôt de plaintes et le début d’une enquête par le Commissaire aux langues officielles. Jeudi, l’entreprise a annoncé que toute la documentation sur l’oléoduc Énergie Est sera traduite. Par contre, elle ne sera offerte que sur son site Web. L’Office national de l’énergie (ONE), qui tiendra des audiences sur le dossier, ne recevra que la version en anglais.

Un porte-parole de l’entreprise a invoqué ceci : «Notre service du contentieux nous dit que s’il n’y a pas de concordance entre les deux versions, cela peut poser des problèmes juridiques plus tard.»

La suite : http://lesoleil. newspaperdirect.com/epaper/ viewer.aspx?noredirect=true

Adresses utiles :

Trans Canada
TransCanada
webmaster-e@transcanada.com
communications@transcanada.com

Office national de l'énergie
Office national de l’énergie
http://www.one-neb.gc.ca/ cntcts/index-fra.html