Ottawa finance l’essor de l’anglais

Le gouvernement libéral cautionne une intrusion dans un champ de compétence du Québec

Services de santéAvec la bénédiction du gouvernement du Québec, Ottawa use de son pouvoir de dépenser pour financer le développement des services de santé en anglais sur tout le territoire québécois. (…)

« L’État québécois permet et encourage ainsi la bilinguisation de son système de santé grâce à des dispositions légales qui risquent de forcer les établissements de santé à revoir, tranquillement, leurs politiques d’embauche de personnel », estime l’auteur, qui ajoute : « on peut s’attendre [à ce que, dans] ces conditions, le système de santé soit, à terme, complètement bilinguisé ».

Plutôt que rendre bilingue l’ensemble du réseau de la santé, le rapport préconise que les établissements se concentrent sur « la relation patient-soignant » et fournissent des interprètes, comme cela se fait avec des personnes qui parlent le mandarin ou l’algonquin. « Pour que le français reste une force, il faut qu’il soit la seule langue du système institutionnel », conclut le rapport de l’IREC.

Lire la suite : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/423516/reseau-de-la-sante-ottawa-finance-l-essor-de-l-anglais

Le rapport de recherche « La bilinguisation des services de santé et des services sociaux du Québec » de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC) est disponible à http://www.irec.net/index.jsp?p=35&f=1435