Les « couillardises » libérales – Le 7 avril prochain, ce n’est pas le choix qui manque!

Les « couillardises » libérales – Le 7 avril prochain, ce n’est pas le choix qui manque!

Le Parti libéral du Québec est mort !

Impératif français invite les électeurs et électrices à envisager de ne pas voter, le lundi 7 avril, pour le Parti libéral du Québec (PLQ). « Nous leur demandons d’utiliser leur vote pour signifier au PLQ leur désaccord avec les propos insultants tenus par M. Philippe Couillard, lors du débat des chefs du jeudi 27 mars 2014. »

Le Parti libéral du Québec n’est plus ! Il est mort avec le départ des Jean Lesage et Robert Bourassa, deux politiciens qui, contrairement à Philippe Couillard, avaient à cœur la défense et la promotion du français ainsi que l’affirmation du caractère distinct du Québec et qui réclamaient sans cesse du gouvernement fédéral plus de pouvoirs et d’autonomie en ces matières.

Nombre de Québécoises et de Québécois ont été horrifiés par les propos empreints d’anglomanie de Philippe Couillard lors de ce débat, propos dans lesquels il a exposé clairement sa vision réductrice de l’importance et de la place du français au Québec, une langue qui, pour les Libéraux, ne peut et ne doit être parlée qu’entre et par les francophones sur les chaînes de montage ! Une langue qu’il ne faut surtout pas parler avec les patrons, les clients, les étrangers !

C’est le retour assuré des années noires du mouton, du peuple « porteur d’eau » !

Ce mépris, Impératif français le trouve dans plusieurs décisions et orientations du Parti libéral qui multiplie les mesures et les pratiques d’anglicisation de tout le Québec en refusant de reconnaître le recul du français au Québec et, encore plus dramatiquement, à Montréal et en Outaouais ; en refusant d’appuyer le renforcement de la Charte de la langue française ; pire, en téléguidant une opération de « salissage du Québec » à l’international ; en hâtant l’américanisation de tous les enfants du Québec par l’imposition de l’enseignement « exclusif » de l’anglais en 6e année dans toutes les écoles de langue française du Québec et en appuyant les écoles passerelles pour les enfants de parents riches. L’avenir et les stratégies au sein de ce parti politique sont définis pour favoriser les anglophones et la déification de l’anglais. Le Parti libéral d’autrefois n’est plus !

Le Québec n’a surtout pas besoin de partis politiques qui écrasent l’âme, l’essence, l’identité, la fierté, la culture, la langue du Québec. Impératif français appuie les partis qui veulent construire un Québec d’inclusion, de cohésion et de rapprochement où toutes les personnes, toutes origines confondues, partagent le français comme langue commune. Ce n’est que la normalité !

Le Québec nous offre une démocratie riche de possibilités différentes. Le 7 avril prochain, ce n’est pas le choix qui manque !

Source :
Jean-Paul Perreault, président
Mouvement Impératif français