Le sort du français dans le monde de plus en plus lié à son avenir en Afrique

Deuxième langue apprise dans le monde

Drapeau de la francophonieLe Monde – (…) Sur les 274 millions de personnes actuellement « capables de s’exprimer en français » (langue maternelle ou apprise) dans 102 pays et territoires de la planète, 212 millions de personnes « en font un usage quotidien », soit 7 % de plus qu’en 2010. (…)

L’OIF maintient ses projections énoncées dans ses précédents travaux : à l’horizon 2050, 715 millions de personnes seront francophones (« capables de s’exprimer en français »), dont 85 % seront africains, sur la base de la croissance démographique envisagée pour un continent promis par ailleurs à un décollage macroéconomique. Des projections qui motivent un intérêt croissant pour l’Afrique subsaharienne de la part des pays francophones du Nord, France en tête.

Combien d’élèves ou d’adultes, grâce au réseau des Alliances françaises et des Instituts culturels, choisissent d’apprendre le français en tant que langue étrangère ? Selon l’OIF, ils sont aujourd’hui 49 millions, soit 6 % de plus qu’en 2010, surtout, là encore, en Afrique (et au Moyen-Orient). Mais leur nombre baisse en Europe, dans de fortes proportions enPologne (moins 38 %) et au Royaume-Uni (moins 12 %), tandis qu’il reste stable en Allemagne.

Au total, toujours selon l’OIF, le français est la deuxième langue la plus apprise dans le monde (y compris aux États-Unis, après l’espagnol) et la cinquième la plus parlée sur la planète, derrière le mandarin, l’anglais, l’espagnol et l’arabe ou l’hindi, suivant les estimations prises en compte. Sur Internet, là où se jouera aussi son avenir, le français serait la quatrième langue la plus utilisée.

Extrait de http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/11/05/le-sort-du-francais-dans-le-monde-de-plus-en-plus-lie-a-son-avenir-en-afrique_4518862_3212.html