Le Labrador, je ne me souviens plus?

Le Labrador, je ne me souviens plus?

La personne qui a fait cette carte a abandonné — ou ignore — l’antique revendication du Québec sur ce territoire.

Un article d’Antoine Robitaille, Le Devoir, 13 janvier 2012

Quand, sur une carte du Québec, vous promenez vos yeux vers le nord de la Côte nord  et que vous apercevez un tracé rectiligne, il n’y a qu’une conclusion à tirer: la personne qui a fait cette carte a abandonné — ou ignore — l’antique revendication du Québec sur ce territoire.

Comme on le sait, en 1927, le conseil privé de Londres impose au Québec ce tracé qui suit le 52e parallèle. Tous les gouvernements du Québec depuis Taschereau ont rejeté les conclusions du conseil privé. Le cinéaste Denys Arcand, dans sa fameuse série, imagine Maurice Duplessis se soulageant sur la frontière du Labrador.

Le vrai René Lévesque, lui, 41 ans après le jugement, parlait carrément d’un «vol historique» lors d’un entretien avec le grand Louis Martin (notre photo).

La suite :  http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/mots-et-maux-de-la-politique/340128/le-labrador-je-ne-me-souviens-plus