Le Canada veut détruire nos repères historiques

Denis Lebel

Denis Lebel

Impératif français dénonce l’hypocrisie politicienne du gouvernement fédéral et de son ministre Denis Lebel qui utilisent une ruse pour détourner notre attention de leur volonté d’imposer une taxe additionnelle aux Québécoises et Québécois, des frais de péage sur le pont Champlain.  Ils ne peuvent ignorer que celle-ci nuira à toute l’économie et au développement du Québec, fragilisera davantage la compétitivité et la rentabilité des entreprises tout en appauvrissant la population. Tout le Québec s’y oppose… sauf les députés conservateurs du Québec! Cherchez l’erreur!

Pont ChamplainPour détourner l’attention de ses intentions machiavéliques aux conséquences visiblement néfastes pour le Québec, le gouvernement fédéral, par l’entremise de son ministre Lebel, s’amuse avec la fibre nationaliste et dirige sournoisement le débat sur le nom du pont. Il veut faire disparaître nos repères et nos références historiques en faisant disparaître le nom de Champlain. Hier même, le président français, François Hollande, soulignait l’apport de l’explorateur de Brouage : « Il y a tout juste 400 ans, un Français originaire des Charentes, Samuel de Champlain, remontait le Saint-Laurent depuis l’océan et fondait un nouveau pays, votre pays. Il fut le premier gouverneur général du Canada. »

Le silence ou la flasque mollesse des élus de tous les niveaux politiques du Québec dans ce dossier a de quoi révolter!

Vous trouverez aux hyperliens ci-dessous les adresses électroniques des députés et ministres québécois et fédéraux. Pour celles des élus municipaux, dont Montréal et ses banlieues, il suffit de faire une recherche sur le Web :

Chambre des Communes : http://www.parl.gc.ca/parliamentarians/fr/members
Assemblée nationale du Québec :  http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/index.html#listeDeputes

3 commentaires

  1. D’accord pour le nom complet de « Samuel de Champlain » et SVP AUCUN sous-titre ou annexe comme : « Pont/Bridge » en anglais ! Dehors les cons… a la prochaine election et vive le QUEBEC libere du Canada et vice-versa 🙂

  2. Le nom, le péage et le coût exhorbitant. Comparez avec ceci, un pont prestgieux, contruit en 3 ans, capable de résister à des vents de 200 km/h, qui s’est mérité des prix d’ingénierie, de conformation au paysage…etc pour la modeste somme de 450 millions (+/-): le pont de Millau en France… Ah! Mais, j’oubliais, ça irrite les fédéralistes, particulièrement les conservateurs, quand on cite la France en exemple…comme si la France était un pays rempli de morrons… Voyons donc :
    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Viaduc_de_Millau

  3. Tout à fait d’accord avec l’article. Soyons clair, nous avons un premier ministre qui aime la guerre et le hockey et méprise la culture. La seule façon de changer les choses sera de ne pas réélire ce dictateur. Nous avons encore ce moyen!

Les commentaires sont fermés pour cet article.