Le bilinguisme mis en échec . Ne serait-ce pas plutôt le français?

Un article de GABRIEL BÉLAND extrait de La Presse
Le Soleil, mai 25 2014

Coupe MemorialLONDON — Peut-être sont-ce ces hommages aux soldats? L’unifolié omniprésent ou le partenariat avec Tim Hortons? Ou est-ce le hockey? Toujours est-il que la Coupe Memorial a quelque chose de profondément «canadien». (…) Au Canada, le bilinguisme est presque uniquement l’affaire des francophones.

Seuls 9,7 % des Canadiens hors Québec étaient bilingues en 2011, contre 10,3 % 10 ans plus tôt. Au Québec, le taux de citoyens bilingues est passé pendant la même période de 40,8 % à 42,6 %.

Au Canada anglais, où l’apprentissage du français n’est pas obligatoire dans toutes les provinces, la proportion de jeunes qui apprennent la langue est en déclin dans les écoles. Il n’est donc pas surprenant de voir de moins en moins de jeunes anglophones capables de s’exprimer en français. lisez plus…

Philippe CouillardNotre d’Impératif français : Pendant que le « Rest of Canada » rejette le français aidé en cela par ses gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral conservateur, le gouvernement libéral du Québec de Philippe Couillard, lui, s’engage à angliciser davantage le Québec en imposant, entre autres, l’enseignement « exclusif » de l’anglais aux élèves québécois!

Adresses utiles :

Ligue de hockey junior majeur du Québec : hockey@lhjmq.qc.ca

À lire sur le même sujet, mais cette fois-ci dans la LNH : 

En plus de la discrimination contre le français, on recommande maintenant d’étendre cette pratique contre les Québécois!

La LNH et le Centre Bell in English!

Et pendant ce temps, le gouvernement du Québec s’engage à angliciser la jeunesse québécoise : Mensonges et manipulations politiciennes du ministre Bolduc