Dormez-vous? Sleep Country se réveille!

Une autre victoire!

Dormez-vous? Sleep Country se réveille!

Tous les médias en avaient parlé!

Impératif français prend « bonne note » et se réjouit du changement de nom des commerces Sleep Country à Gatineau pour celui de « Dormez-vous? » bien qu’il ait fallu trois ans pour que cette entreprise comprenne et accepte que le Québec est français et que l’Outaouais n’est pas l’Ontario!

Impératif français a organisé avec ses partenaires et des centaines de personnes de la région et d’ailleurs de grandes campagnes sur Internet, dans les médias sociaux ainsi que des manifestations devant les boutiques Sleep Country de Gatineau pour dénoncer l’affichage en Outaouais du nom anglais « Sleep Country », alors que partout ailleurs au Québec l’entreprise affichait le nom français « Dormez-vous? ».

L’entreprise, à l’époque, avait refusé de changer de nom. Le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, déclarait alors dans l’une des campagnes citoyennes de dénonciation : « Au lieu de s’excuser et d’annoncer qu’elle corrigera la situation Sleep Country justifie son insulte et refuse de reconnaître que l’Outaouais est québécois. Elle s’entête à promouvoir ses pratiques déquébécisantes et anglicisantes qui ne respectent pas l’environnement linguistique québécois. À sa façon, Sleep Country pratique un partitionnisme linguistique et annexe, par sa mise en marché et son affichage, Gatineau à l’Ontario.»

DormezVousLe président du mouvement Impératif français « prend bonne note de ce changement et remercie toutes les citoyennes et tous les citoyens qui sont intervenus auprès de l’entreprise pour qu’elle reconnaisse que l’Outaouais est au Québec et que le Québec est français. »

À quand le tour des Toys R US,  Payless Shoe Source, Canadian tire, Starbuck, Wallmart, Bulk Barn, Old Navy, Future Shop, Best Buy…

Impératif français rappelle que ce n’est pas le choix qui manque!

 

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

30 commentaires

  1. My French is sub par, so please excuse the English. I’m all for QC culture. I always have a great time when ever im there, and QC adds greatly to the rich tapestry that is Canada. From my perspective however, this doesnt protect your culture. Its pedantic nonsense that just highlights divides between people rather than bring them together. The opposite would not happen in other parts of Canada either. BC or ON or anywhere else would not force a french named store to switch to English. If you dont like it, dont shop there. Thats the only true message these corporations understand.

  2. À Jean-Philippe Chaussée
    alias : cripto136

    Je suis éberlué par le fanatisme anti-québécois qui sévit sur ce site consacré à la pourtant très noble cause d’un Québec français… dans un océan anglo-canado-étatsunien en Amérique du Nord.

    Je me vois particulièrement interpellé par les propos du jeune Jean-Philippe Chaussée, de Gatineau (qui se présente une arme à feu entre les mains, rien moins, sur son blogue !), et qui signe ici : cripto136 . Et dont les propos en http://amarieusqueadmare.blog.ca/2011/10/06/les-separatistes-d-aujourd-hui-11972503/ révèlent un aveuglement idéologique déjà incrusté dans ses jeunes 17 ans d’alors !

    Comme l’écrivait une autre intervenante en ces lieux, mutatis mutandis, rien de mieux (semble-t-il) qu’un raciste pour traiter de raciste quiconque ne partage pas son… racisme.

    Ça fait froid dans le dos de lire un jeune homme à ce point (déjà !) endoctriné par l’idéologie anti-française et anti-québécoise.

    Un Québécois francophone, qui plus est ! Quoique… à constater la qualité de son français, on se demande si le néerlandais, ou le mandarin, ne serait pas plutôt sa langue maternelle.

    Jean-Philippe Chaussée, est-ce ton papa ou ta maman, ou tes profs du Heritage College, qui t’ont ainsi lessivé le cerveau la couche encore aux fesses… ?

    Car te lire est vraiment stupéfiant. On croirait entendre ce vieux réac francophobe nommé Don Cherry.

    Ou un membre d’une secte, style Ku-Klux-Klan…

    Ou encore, André Pratte… de la Presse of Mount Trey All.

    The choice is yours.

    Chose certaine, le Liberal Party of Kwabec des Jean Charest et des Philippe Couillard s’est trouvé là un fidèle militant pour longtemps. Le Liberal Party of Kanada du fils à papa Trudeau, too !

    Déjà… à 17, 18, 19 ans… Dieu que c’est triste.
    Et consternant.

    Louis-Jacques
    Un citoyen sidéré par tant d’inintelligence de la question politico-linguistique québécoise

    • Monsieur Louis-Jacques, il est manifeste que derrière ce jeune homme, complètement endoctriné, il est vrai, il y a un certain Hugo Shebbeare.

      Qui semble littéralement se confondre, d’ailleurs, à ce jeune Jean-Philippe Chaussée, dans les extraordinaires élucubrations haineuses de ce dernier, accessibles sur la toile numérique.

      Lamentable que tout ceci.

    • PS à mon intervention précédente.

      Pour donner suite, je recommande la lecture de cet article, que La Presse de Power Corporation s’est bien sûr fait un devoir de publier cet automne : http://www.lapresse.ca/vivre/urbania/201309/06/01-4686805-hugo-shebbeare-porte-parole-du-quebec-office-of-the-english-language.php

      Devant tant de mauvaise foi et de malhonnêteté intellectuelle, on se demande s’il faut rire ou… espérer la résurgence du FLQ !

  3. Bravo ! Impératif français. Quant aux critiques négatives, c’est pitoyable ! Au lieu de se réjouir de la diversité en voyant les Québécois se tenir debout et affirmer vivre leur culture en français, certains « Canadians » fanatiques (souvent des francophones frustrés) démontrent ici leur faible estime de soi et des autres (alors qu’eux-même nous traitent de racistes ou de xénophobes). Certains utilisant même la langue anglaise en guise de mépris, manquant, du même coup, de respect envers cette langue étrangère. La majorité du temps ayant pour seule excuse d’avoir un emploi, ce type d’individu est prêts à renier ses langue maternelle, culture, ascendance et familles. Comme si seule la langue anglaise était porteuse de prospérité et les autres des tares génétiques. La seule langue des affaires est «l’argent». Comme quoi, au Québec comme au Canada, le seul attrait que comporte la langue anglaise pour ces fanatiques est pécuniaire ($), irrationnel, illogique et amoral.

  4. Bande de raciste xénophobe… Vous voulez entendre que du français? Air France offre plusieurs vols par jour vers Paris…

    • THE CANADIAN FANATICISM

      Le fanatisme canadien anti-québécois m’a toujours étonnée.

      Ces gens-là n’ont décidément pas l’intelligence de comprendre combien leur attitude constitue le plus performant des carburants pour mener le véhicule de l’Indépendance du Québec à bon port.

      C’est pourquoi d’ailleurs, pour ma part, que je ne m’en offusque plus.

      C’est que non seulement ce fanatisme nous rapproche irréversiblement du Grand Soir du pays de Gilles Vigneault; mais, au surplus, il est parfaitement inutile, convenons-en, de s’indigner devant un être à l’intelligence pauvre, carencée ou infirme.

      Pourquoi ? : parce que ce dernier est incapable de développer une réflexion objective et réfléchie sur le Québec.

      Il ne sait s’exprimer que par l’étroitesse d’esprit, le préjugé. Et même la haine. Le fanatique, c’est bien entendu, estime fanatiques tout ceux qui ne partagent pas (aveuglément, il va sans dire) son… fanatisme. Son racisme et sa francophobie, projection primaire, sont immédiatement « identifiés » chez l’objet de sa haine.

      En termes simples, le phénomène pourrait se décliner comme suit : « Je suis xénophobe, donc le Québécois est xénophobe ! ».

      Primaire, vous dis-je. Comme dans : Primate.

      Incidemment, il y a un siècle déjà, et même un peu plus, Wilfrid Laurier, Québécois alors premier ministre du Canada, disait de sa « tribu » française qu’elle n’avait pas d’opinions, mais seulement des émotions.

      Il est étonnant de constater, quelques décennies plus tard, à peine, que ce sont les CanadiAns qui désormais ne savent plus réfléchir que par émotions. C’est-à-dire : pas du tout. Ou si peu.

      CanadiAns, dis-je. Y compris, hélas, ces « French Canadians » toujours empressés de se soumettre au maître…

      Continuez les amis ! En creusant votre tombe, vous élevez bien haut la rampe de lancement du pays de Gaston Miron, de René Lévesque et de Pierre Bourgault.

      Comme quoi les vrais bâtisseurs du pays québécois, ce sont les gens qui régurgitent en permanence sur lui.

      C’est pourquoi, il faut bien le dire, l’immense majorité des Québécois ne se préoccupe plus guère de ce discours hargneux, profondément irrespectueux, haineux et raciste, à leur encontre : cette majorité québécoise, en effet, a compris depuis longtemps que CES INDIVIDUS qui alimentent leurs discours moins à la matière grise qu’à la bile — il suffit de lire l’ensemble des journaux de « leur » pays, des « Calgary Sun » au « Montreal Gazette », en passant par les « National Post » et autres « Globe and Mail », pour s’en convaincre, en n’oubliant pas au passage les « ceuzes » qui occupent, au sens militaire du terme, les pages de… Impératif-français pour mieux tenter de bâillonner la parole française… sur un site québéco-français !! — CONSTITUENT LES ALLIÉS OBJECTIFS DU PAYS À BÂTIR.

      Mais heureusement pour Nous – Québécoises et Québécois – qu’ils ne sont pas fichus de s’en rendre compte.

      Trop occupés à se noyer, non sans jouissance vraisemblablement, dans leur fiel. Anti-québécois.

      Eh oui. Seulement des émotions.
      Et jamais d’arguments.

      Décidément, je suis extrêmement fière.
      Extrêmement fière. Si !

      De n’être canadienne que provisoirement.
      Et strictement par obligation administrative.

      Car un jour, je le sais, je paierai tous mes impôts au Québec.
      Et présenterai au monde entier.

      Mon passeport québécois.

      Et je signe, ce jour, à quelques minutes du très officiel Jour du Fleurdelysé,

      Marie-Louise Morgane,
      citoyenne du pays de Félix Leclerc

  5. Le fanatisme canadian dans toute sa splendeur.
    Une fois encore. Si on s’en fie aux commentaires qui précèdent.

    Vive l’Indépendance du Québec !
    Au plus sacrant !

    • anyone here who thinks this is a win for french culture needs to shake their head. its a trade mark !!! go after pepsi, its not a french name! Stop wasting time on petty crap. Like i said all along, have PQ fund UQAM or any other french Uni and subsidize anyone taking all courses in french! that way the CULTURED french become the highest educated. That’s how you empower the language … not going after trademarks and menus …. what a waste of time and makes anyone who supports this seem like a childish insure loser.

      • Pour un dossier sans importance, vous y accordez beaucoup de temps et d’énergie, M. Guy Lafrance.

        Pour qui en outre la langue anglaise, visiblement, est la « vraie » langue.

        Dieu que nous sommes encore un peuple largement colonisé.
        Vous en êtes la démonstration par a+b.

    • Yep Frederic Sebastien the sooner you get the hell out of the best country in the world (Canada) the better off we all will be, we don’t need Quebec and its drain on our revenue anymore.

  6. C’est drole comment ils sont seulment offusquer quand c’est en Anglais. Amir, Tiki-ming, Basha, Aqua Mare, etc. C’est pas Francais ca nonplus. Mais ils n’ent font jamais un drame pour ceux la.

  7. They can cry and complaint bottom line is we will never change our ENGLISH business names over the 101 and olf life goes on just piss off the qebecois!!!

  8. Like Americans, they say I am an American and I am from the the state of……
    and in C-a-n-a-d-a we say we are CANADIEN and then say from what part we are from.And it will always be that way. Like it or not we are CANADIEN first and then what ever part of it we live in is second as long as we are part of Canada. We can’t change that. No ands,if’s or but’s about it! So what ever the propaganda, rhetoric, flag waving,poster shacking, protests verbal or other wise….WE ARE CANADIEN. You live in Canada in the province of…..,not the
    country or nation but the Province in this country Canada. Thankyou merci!

  9. Bon, les ptits québecois qui viennes nous faire chier: First vous nous fusionné et renomé la ville « Gatineau » (on aurait peut-être du renomé montréal « westmout »?), après vous nous reproché de fournire des services bilingue dans une ville bilingue, pis maintenant vous voullez changé le nom des entreprises de la capitale. Jpence que je vais déménagé l’autre bord de la rivière après mon bac: on vas laissé les BS grugé le Québec pis quand y feront faillite on leur donnera leur indépendance.

    • C’est tout de même triste : être si jeune, et déjà colonisé.
      Et bourré de préjugés avec ça.

      Faudrait peut-être que tu apprennes à penser par toi-même, en lieu et place de papa et de tes camarades de classe au Heritage College…

      Cela dit, Welcome in Ontario, mon garçon !
      Tant qu’à être si étroit d’esprit, aussi bien aller faire tes bêtises de l’autre côté. En effet.

      Manifestement, tu ne manqueras à personne.
      Surtout pas à un Québec évolué.

    • À constater la qualité de votre langue… maternelle, jeune homme, il m’apparaît évident, en effet, que vous serez plus heureux en Ontario. In english first and foremost.

      C’est triste d’être témoin d’un si jeune homme si empressé de se nier lui-même.
      Je n’ose imaginer à ce que vous ressemblerez à 60 ans…

  10. This is disgusting. Forcing businesses to bend to your ridiculous laws will only cause them to let you down. Wake up quebec, stop being so selfish and self centered, it will lead to your destruction dont expect me to be sad about it! There is no way that having english stores will lead to the loss of french, come on… Articles like this make me rage so much.

  11. Ridiculous. When will you all realize that 11000 quebecers left the province last year, property values are plummeting, unemployment in Quebec is on the rise, as well as your taxes. Have fun reading your signs – but don’t cry when your wallets are empty.

    • Because popo is creating the division

    • u think the pq and jean paul xenophobe care about these things?

  12. Bande de pas de vie, vous rien que ca a faire chiauler apres ceux qui cree des emploi ici, vous etes que des hypocrite et raciste

    • what a nunch of zenophobes

  13. Big deal. LOL Guess what, Imperatif Francais? Your passport says Canada on the front and it ALWAYS will!! You’re just being laughed at and shown again for what you really are… a bunch of racists. Rene Levesque went to his grave as a Canadian… I guess his dream never quite made it to fruition. RIP Rene!!! LOL

  14. Et quand est-ce que vous allez changer les noms des magasins français en Cri, Algonquin, Abénaquis, … tsé les peuples qui étaient ici AVANT vous et à qui vous avez VOLÉ la terre..

  15. Have you ever thought of changing your logo to a red rectangle, with a white circle in the centre, with a black fleur-de-lys over it?

  16. Ce commentaire a été modéré.

  17. Ô Canada!
    Terre de nos aïeux,
    Ton front est ceint de fleurons glorieux!
    Car ton bras sait porter l’épée,
    Il sait porter la croix!
    Ton histoire est une épopée
    Des plus brillants exploits.
    Et ta valeur, de foi trempée,
    Protégera nos foyers et nos droits.
    Protégera nos foyers et nos droits.

  18. Premièrement j’aimerais mentionné que WalMart est écris avec un seul L. Deuxièmement, continuez le bon travail, il y a déjà en masse de magasins et d’entreprises qui refusent de venir au Québec, en en masse de gens qui partent… ça va vraiment protégé la langue et aider l’économie au Québec… wow.

  19. De mémoire, Canadian Tire a déjà eu l’idée de changer son nom pour LE TRIANGLE ROUGE, de là le fameux triangle sur leurs magasins. Si cela ne s’est pas concrétisé pour le nom francophone, serait-ce la faute au gouvernement québécois? selon le parti au pouvoir à ce moment-là?

Les commentaires sont fermés pour cet article.