Air Canada s’écrase!

Air Canada s’écrase!

Des millions de victimes au sein de la francophonie.

Plus de deux ans plus tard, nous recevons la lettre ci-jointe du 28 mars 2014 du Commissaire aux langues officielles en réponse à une plainte (ci-jointe) qu’Impératif français a déposée le 25 octobre 2011 concernant les agressions linguistiques d’Air Canada.

Dans un communiqué (ci-joint) accompagnant cette plainte, nous écrivions, entre autres, que « Le gouvernement canadien a eu près de trente-cinq ans pour faire respecter sa Loi sur les langues officielles, mais sans grand succès comme en témoignent les fréquentes plaintes et les Rapports annuels du Commissaire aux langues officielles. Le cas d’Air Canada n’en est qu’un parmi d’autres.

Nous adressons de sérieux reproches au gouvernement du Canada qui, soit par sa complicité soit par collusion, cautionne ces pratiques d’exclusion. Le ministre responsable de cette société fédérale (…) doit discipliner la direction et le conseil d’administration (les noms de certains membres vous étonneront!), tous deux grands responsables des agressions et de l’arrogance linguistique au sein d’Air Canada.

Malgré les nombreuses interventions passées du Commissariat aux langues officielles et la forte médiatisation de certains cas de violation de la Loi, Air Canada persiste à cultiver son profil délinquant. »

Graham fraserEn réponse à cette plainte du 25 octobre 2011, dans une lettre datée du 24 juillet 2012, ci-jointe également, le Commissaire « recommandait » dans un style mollasson à Air Canada « d’agir selon la Loi »!!!, « de prendre les mesures nécessaires » et « de faire un exercice de vérification »! Ce à quoi Impératif français répondait le 24 août 2012, dans une lettre également ci-jointe :

« Dans votre lettre, après avoir reconnu les problèmes, vous recommandez à la société Air Canada :

1) « de prendre toutes les mesures nécessaires afin que son personnel affecté aux relations de travail agisse selon la Loi… »

– Bizarre, ne trouvez-vous pas, que vous ayez à recommander à Air Canada « d’agir selon la Loi »! Nous vous demandons de nous énumérer toutes ces « mesures nécessaires » qu’Air Canada ne connaît pas depuis longtemps?
– Cette société n’est pas à sa première infraction et à son premier affront! Qu’arrivera-t-il si Air Canada récidive étant donné que cette société a un passé et une réputation de délinquance et d’agression linguistique, qui est d’ailleurs fort bien documenté dans vos archives et Rapports annuels? Aurons-nous droit à d’autres recommandations!

2) « de faire un exercice de vérification afin de s’assurer que tous les employés membres du syndicat TAC ont reçu une version de la convention collective dans la langue de leur choix. »

– Notre plainte ne portait pas sur « la langue de leur choix », mais sur l’absence de version française! Vous leur demandez de faire « un exercice de vérification »! Pourquoi ne les obligez-vous pas à distribuer à tous les employés la version française accompagnée d’une lettre d’explication ou encore d’excuses?

Bref, à leur façon vos deux recommandations encouragent la société Air Canada à récidiver. Ce que d’ailleurs elle  fait depuis fort longtemps et continuera de faire puisqu’elle peut s’en tirer facilement.  »

Dans la réponse ci-jointe du 24 mars 2014 du CLO à cette dernière lettre d’Impératif français, le Commissaire « conclut » que bien qu’Air Canada « ait manqué à ses obligations », il ne fournira pas « toutes les mesures qu’Air Canada ne respecte pas » et ce même « depuis longtemps » invoquant que ses « enquêtes sont secrètes »!

Le Gouvernement fédéral et Air Canada peuvent compter sur l’appui du CLO qui considère comme « secrètes » les mesures qui pourraient limiter la francophobie canadienne et interdire, ou pour le moins restreindre, ce qui agresse les francophones et les prive de leurs droits.

Nous le répétons : le Gouvernement fédéral encourage Air Canada à conserver sa culture organisationnelle agressante, discriminatoire et francophobe et bien sûr à récidiver. Ce que d’ailleurs elle fait depuis fort longtemps et continuera de faire puisqu’elle peut s’en tirer facilement!

Vous trouverez ci-dessous l’échange de correspondance et autres documents affichés dans l’ordre selon la date d’envoi ou de réception :

– La lettre d’Impératif français au Commissaire le 25 octobre 2011
– Le communiqué d’Impératif français le 25 octobre 2011
– La lettre du Commissaire du 24 juillet 2012
– La lettre d’Impératif français au Commissaire le 25 août 2012
– La lettre du Commissaire le 24 mars 2014

Échange de correspondance et autres documents

Source :
Impératif français
Recherche et communications
www.imperatif-francais.org
Imperatif@imperatif-francais.org