USAGE DU FRANÇAIS À L’UNIVERSITÉ LAVAL

Extrait du journal Le Soleil

Dominique Beaulieu et les six membres de son conseil d’administration considèrent que l’Université est trop laxiste quant à l’application de ladite Politique. «J’ai l’impression que les règles sont élastiques ou que les gens ne sont pas au courant de leur existence. Soit qu’ils ne sont pas informés, soit qu’ils s’en foutent», mentionne le doctorant en génie électrique, membre du Mouvement Québec français de la Capitale-Nationale et collaborateur ponctuel à Impératif français. (…)

Jean-Paul Perreault, président d’Impératif français à Gatineau, observe depuis un certain temps « une dérive qui conduit les universités à s’éloigner de plus en plus de leur mission d’établissement de haut savoir de la francophonie ». « Venant de la part de la plus vieille université francophone en Amérique du Nord, on pourrait s’attendre à un comportement exemplaire pouvant servir d’inspiration à l’ensemble des établissements », affirme celui qui, en janvier, a envoyé un courriel à la secrétaire générale de l’Université Laval pour officiellement porter plainte. Cette missive demeure à ce jour lettre morte.

Personne à la direction de l’Université Laval n’a pu donner suite à la demande du Soleil vendredi au sujet de la Politique sur l’usage du français.

La suite : http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201304/13/01-4640712-usage-du-francais-a-luniversite-laval-breches-dans-la-politique-linguistique.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_actualites_747_section_POS1