Un mensonge tenace ou une légende urbaine!

La démographie aylmeroise

Un mensonge tenace ou une légende urbaine!

Dans un article ci-joint de l’Association des professionnels, industriels et commerçants d’Aylmer (APICA) publié dans le Bulletin d’Aylmer du 13 novembre dernier, l’APICA écrit, pour promouvoir l’anglicisation du service à la clientèle et la langue de travail des établissements commerciaux d’Aylmer, que « les données démographiques indiquent que 40 % des résidents sont anglophones. » Rien n’est plus faux!

Un peu de recherche lui aurait permis d’apprendre auprès de Statistique Canada que les données officielles du dernier recensement canadien de 2011 établissent à 26,2 % la population aylmeroise de langue maternelle anglaise.

Ces données officielles révèlent aussi que près de 84 % de la population totale aylmeroise déclare connaître le français, et que 16 % admet, bien que demeurant au Québec, ne pas avoir encore appris le français, la langue commune d’usage public que tout le monde est pourtant censé connaître!

De leur côté, les chiffres sur la croissance quinquennale totale de Statistique Canada indiquent que les nouveaux résidants qui viennent s’établir à Aylmer sont très majoritairement de langue française, soit plus de trois nouveaux arrivants francophones pour un arrivant anglophone.

Non! Au lieu de défranciser et d’angliciser davantage le service à la clientèle et la langue de travail, l’APICA devrait s’investir auprès des nombreux commerçants qui ne parlent pas français pour les convaincre de l’apprendre puisqu’au Québec, tout le monde est censé connaître et parler le français, sinon vite l’apprendre.

Voilà une belle mission pour une association de gens d’affaires qui se soucie du service à la clientèle, car nous connaissons tous ces propriétaires et ces employés qui ne parlent pas le français et ne travaillent pas en français; ces dépanneurs, ces restaurants, ces boutiques où l’accueil, le service et l’information ne sont pas en français.

Adresse utile : http://www.apica.ca/

 

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

Étiquettes: