Suivi dans l’affaire « take out »

thaizoneLes restaurants ThaïZone affichent et publicisent toujours le « take out » et l’Office québécois de la langue française (OQLF) refuse toujours d’intervenir! Voilà le vrai problème! Pire, dans la lettre expédiée au plaignant, l’Office cautionne, bel et bien, cette situation dérogatoire à la Charte.

 

La vraie question à laquelle nous souhaitons toutes et tous obtenir une réponse est : l’OQLF interviendra-t-il et prendra-t-il tous les moyens pour faire disparaître le terme « take out » de la raison sociale et de l’affichage des restaurants Thaï Zone?

 

Nous voulons aussi savoir pourquoi l’Office fait fi de ses terminologues et de ses propres règles en matière d’écriture de noms d’entreprise et accepte de transgresser la Charte, comme dans le cas présent, en acceptant que des noms soient truffés de termes anglais aussi bien dans le générique que dans le spécifique d’un nom d’entreprise?

 

De plus, que devons-nous penser de l’engagement pris par l’OQLF et le gouvernement de franciser les noms anglais d’entreprises au Québec ou, pour le moins, d’y ajouter un générique ou un descriptif en français? Quelle crédibilité peut-on leur accorder si, eux-mêmes, traitent de « mineure » l’illégalité, refusent d’intervenir et privent les citoyens de leurs droits en ne « donnant pas suite aux plaintes »?

 

L’OQLF doit s’excuser et s’engager publiquement à intervenir auprès de cette entreprise puisque tout le monde sait maintenant qu’il encourage le non-respect de la Charte, la défrancisation et l’anglicisation des noms d’entreprise, de l’affichage…

 

« Take out » est devenu dans l’imaginaire populaire le symbole du recul de l’OQLF et du gouvernement, si ce dernier refuse aussi d’agir.

 

Sur le même sujet :

Le gouvernement et l’Office québécois de la langue française (OQLF) ne cessent de reculer… Attention! Ceci vous mettra en colère!

 

Adresses utiles :

 

Office québécois de la langue française

plaintes@oqlf.gouv.qc.ca

 

ThaïZone

Page commentaires : http://www.thaizone.ca/index.php?page=commentaire

Étiquettes: