Nous voulons être aussi mal traités que les Anglo-Québécois

Les francophones de Flandre le réclament!

«Le Canada aurait avantage à s’inspirer du modèle belge sur le bilinguisme territorial, et le Québec de celui de la Flandre concernant l’importance et le statut de sa langue et de son identité. » (Jean-Paul Perreault, président du mouvement Impératif français(1) )

 

Nous voulons être aussi mal traités que les Anglo-Québécois

Les francophones de Flandre le réclament!

 

L’APFF s’adresse à la Première ministre du Québec pour dénoncer les déclarations de Geert Bourgeois

 

De Haan, le 9 octobre 2013 – « Les francophones de Flandre réclament d’être aussi mal traités que les anglophones du Québec! », telle est la teneur du message de l’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) envoyé à Madame Marois, suite aux déclarations du vice-ministre président flamand, à son retour d’une mission au Québec.

 

Lorsque Monsieur Bourgeois lance à qui veut l’entendre: « Que les francophones s’inspirent de la territorialité québécoise », il oublie bien évidemment d’ajouter que la minorité anglophone bénéficie, au Québec, de toute une série de mesures de protection, notamment au niveau de l’enseignement et de la culture.

Madame la Première ministre,

Chère Madame Marois,

 

Nous nous sommes rencontrés à Québec, en 2008, avec Monsieur Olivier Maingain, à l’occasion de la XVIIe Conférence des Peuples de Langue française.

 

Nous avons notamment parlé des difficultés que rencontraient les 300.000 francophones qui vivent en Flandre et du refus de la Flandre de ratifier la Convention-cadre sur la protection des minorités nationales.

 

Je me permets de vous contacter suite à la publication, vendredi dernier, par l’Agence de Presse Belga, d’un communiqué dans lequel Monsieur Geert Bourgeois, vice-ministre président de la Région flamande (Belgique), explique que les francophones de Flandre devraient s’inspirer de l’exemple québécois.

 

Ce n’est pas la première fois que les nationalistes flamands utilisent les relations qu’ils entretiennent avec le Québec pour discréditer les francophones de Flandre et je considère que c’est inadmissible.

 

Je m’étonne de l’absence de réaction du Québec suite aux propos de Monsieur Bourgeois, alors que le Québec attache une grande importance à la protection de sa minorité anglophone.

 

J’aimerais avoir la possibilité de discuter de ce sujet avec un responsable de votre Gouvernement, afin d’éviter que pareille situation ne se reproduise.

 

Avec l’expression de ma haute considération,

 

Edgar Fonck,

directeur de l’APFF

 

 

Pour plus d’informations

Nous vous renvoyons à notre site internet (http://www.francophonie.be/ndf).

 

A propos de l’APFF

 

L’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) ne poursuit aucun but politique et n’entend nullement remettre en cause le statut linguistique de la Flandre. Elle veut simplement que le français, l’une des langues officielles de la Belgique, ait droit de cité en Flandre au même titre que toute autre langue.

 

Cette promotion de la francophonie, l’APFF la réalise notamment en publiant sur son site internet le magazine « Nouvelles de Flandre » (http://www.francophonie.be/ndf). On peut y trouver outre l’agenda des activités en français, les adresses des ressources francophones en Flandre, des articles et des informations sur la francophonie en général. Un bulletin, version papier du magazine, est également édité tous les trois mois.

 

Toute personne intéressée par l’APFF peut en devenir membre. La cotisation annuelle s’élève à 15 EUR pour la Belgique et 30 EUR pour l’étranger à verser au compte 210-0433429-85 (IBAN: BE89 2100 4334 2985 – BIC: GEBABEBB) de l’APFF. Les membres et les donateurs reçoivent le magazine « Nouvelles de Flandre » tous les trois mois.

 

Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF asbl)

Secrétariat: Spreeuwenlaan 12, B-8420 De Haan, Belgique

Téléphone: +32(0)59.23.77.01

Télécopie: +32(0)59.23.77.02

Portable: +32(0)479.35.50.54

Courriel: apff@francophonie.be

Site: http://www.francophonie.be/ndf