Nous sommes très loin du « We love you » crié dans les rues de Montréal!

Élections dans le « West Island »

578_James_Bonnell_for_Mayor_of_Beaconsfield_jpeg_Page_1

Un résidant de l’Ouest-de-l’Île, plus précisément de Beaconsfield, nous écrit ce qui suit :

« En cette période d’élections municipales, j’ai commencé à porter un certain intérêt aux publicités des différents candidats. Il y a quatre candidats qui se présentent au poste de maire : George Bourelle, James Bonnell, Rhonda Massad et Hela Labene.

Dans tous les cas, certains pires que d’autres, le français est soit absent ou soit banalisé, infériorisé. C’est le monde à l’envers :  moi qui croyais qu’il s’agissait d’une campagne électorale au Québec et non en Alberta ou aux États-Unis!

Voici les résultats de ma recherche sur Internet :

Hela Labene: (Uniquement en anglais!)

www.beaconsfieldelections.com

 

Georges Bourelle: (page Facebook et vidéo en anglais; site web en anglais et partiellement en français)

www.facebook.com/georges.bourelle

http://bourellebeaconsfield2013.webs.com

 

Rhonda Massad: (accueil en anglais avec une icône « français »)

www.rhondamassad.com

 

James Bonnell: (dominance de l’anglais avec le français en dessous)

www.jamesfbonnell.com

 

 

La situation serait aussi arrogante à Pointe-Claire, la ville voisine. Pas de doute, dans le « West Island », il n’y a pas deux solitudes, mais une seule, le français, pourtant la langue « officielle » et d’usage public du Québec. »

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications